Génération Écriture - le Forum
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -40%
-40% sur le polo Lacoste uni slim fit
Voir le deal
66 €

Partagez
 

 Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

LorianO
LorianO
Gardienne du poney yaoiste

Age : 30
Localisation : Au premier rang d'un concert
Emploi/loisirs : Groupie
Humeur : I say 39 time that I love you

Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) Empty
MessageSujet: Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros)   Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) I_icon_minitimeDim 2 Fév - 16:57

Je sais pas pourquoi j'ai pas eu l'idée d'ouvrir ce sujet avant, vu mon rang, mais là, le sujet sur les couples, accompagné d'une discussion avec Fiona l'autre jour, ça a fait tilt dans ma tête.
Alors, le yaoi / yuri / whatever, vous en pensez quoi ? C'est votre came, ou pas du tout ? Vous en mettez / voyez partout, de temps en temps, jamais ? ça vous horripile ou ça vous plaît ?
dites-nous touuuuut !


Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) 3149537046_1_2_GkMp9xla
I'm telling you stories. Trust me.

Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) Loriano
Revenir en haut Aller en bas
http://so-take-a-step.skyrock.com

Fiona
Fiona
Libraire vorace spécialisée jeunesse

Age : 29
Localisation : Je dirais bien derrière toi, mais t'es où, toi ?
Emploi/loisirs : Libraire pour le meilleur et pour le pire (mais surtout le meilleur)
Humeur : Fatiguée

Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) Empty
MessageSujet: Re: Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros)   Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) I_icon_minitimeDim 2 Fév - 17:08

Eh, eh, je poste la première réponse, youpiya, parce qu'on en a pas DU TOUT parlé y a deux jours c'est pas vrai.
Moi j'aime le slash d'amour. Ouais, j'ai eu ma période yaoiste à fond, j'ai même lu des romans gay. Bon un. Mais d'abord, pourquoi c'est obligé d'avoir une littérature "gay" c'est complètement con ! C'est là que la littérature ado et young adult est mieux. Elle est moins regardante.
Elle est comme j'aime, en fait.
Moi j'aime pas me prendre la tête sur la sexualité des persos. Ca m'arrive souvent de créer des couples yaoi simplement parce que les interactions entre deux de mes personnages masculins mènent à ça. Bon, après, ben c'est une caractéristique du personnage, quoi. Et pis des fois il entre pas dans des cases mais on s'en fout un peu parce que eh, y a une intrigue à côté.
Donc voilà, j'ai des persos purement homosexuels (Fiona ne touchera jamais à un homme sauf pour lui taper dessus ou pour un sibling hug avec Dean et Sam seulement), d'autres qui juste tombent amoureux/sortent avec des gens, peu importe le sexe (Mice et Sin coucou), et d'autres qui sont 100% hétéros. Et pis y a ceux qui sont des gros handicapés qui veulent pas être en couple mais qui ont des amitiés très très très fusionnelles et c'est chelou aussi.
J'ai plus d'affinité avec le shônen-ai/yaoi qu'avec le shôjo-aï/yuri, ceci dit. Sans doute une question d'habitude.



I wanna tear your life apart
I wanna hear the dawn cracking
I take the bet and choose to feel
Being amazed with little things
Pascal was wrong
Yeah Pascal was wrong
I choose to make or break
Revenir en haut Aller en bas
http://flower-for-christmas.skyrock.com/

Sumi B.
Sumi B.
Prêtresse du réalisme

Age : 19
Localisation : Grenoble
Emploi/loisirs : En recherche d'emploi, les pieds dans l'eau
Humeur : Jamais satisfaite

Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) Empty
MessageSujet: Re: Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros)   Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) I_icon_minitimeDim 2 Fév - 17:34

Dans mes fictions je ne fais pas vraiment de réflexion, certains sont hétéros, d'autres sont homos comme dans la vraie vie, non ? Quand je lis, je me pose pas de questions non plus. Mais c'est vrai que parfois j'ai déjà lu quelques fictions yaoi juste pour le plaisir de lire du yaoi, c'est pas m drogue ou quoi que ce soit, mais c'est sympa à lire surtout quand c'est bien écrit (les fictions de midinettes de 14 ans juste pour écrire du yaoi ça passe déjà moins, je dis pas que ça existe pas de bien écrites, mais disons que ça reste plus rares). Et bizarrement le yuri ne m'a jamais attiré bien que je me suis longtemps demandé moi-même si oui ou non j'étais attirée par les filles.


Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) Eternue-dans-ton-coude
Revenir en haut Aller en bas

Capitaine Calypso
Capitaine Calypso
Moussaillon des océans littéraires

Age : 26
Emploi/loisirs : Chargée de communication

Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) Empty
MessageSujet: Re: Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros)   Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) I_icon_minitimeDim 2 Fév - 18:51

Personnellement, j'ai découvert le Yaoi avec toi LorianO : avant, quand on me parlait de ça, c'était genre un extraterrestre, un grand point d'interrogation dans ma tête  Question Et une fois que j'ai découvert cet "univers" si je puis employer ce terme, j'ai apprécié et ça m'a même donné envie de tenter.

Après, comme tu le dis si bien Sumi, c'est quelque chose qui me semble naturel aussi vu que dans notre monde actuel, l'homosexualité est de plus en plus acceptée. Mais je n'avais auparavant jamais lu de fanfictions ou d'histoires avec un couple homo affirmé.

Maintenant, j'en viens à essayer de deviner des couples homo dans un roman ou une FF, j'essaye d'en caser dans toutes mes histoires pour plus de réalisme. Par contre, je fais une totale différence entre Yaoi et Yuri dans ma tête : je n'y arrive pas du tout avec le Yuri  pale Dans certains de mes écrits, j'ai placé des couples homo féminins mais je n'arrive pas à les décrire aussi bien et facilement que des couples d'hommes. C'est comme si je faisais un blocage dessus parce que je suis une femme et hétéro, je sais pas trop  :stock: 
Mais j'y arriverais !  Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) 82945091
Revenir en haut Aller en bas
http://Volenti-non-fit-injuria.skyrock.com

Fiona
Fiona
Libraire vorace spécialisée jeunesse

Age : 29
Localisation : Je dirais bien derrière toi, mais t'es où, toi ?
Emploi/loisirs : Libraire pour le meilleur et pour le pire (mais surtout le meilleur)
Humeur : Fatiguée

Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) Empty
MessageSujet: Re: Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros)   Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) I_icon_minitimeDim 2 Fév - 19:38

Hahaha peut-être aussi que c'est parce que tes personnages féminins sont trop hétéros ! =) en général tu te forces pas, ça va de soit... =)
Mais c'est vrai que depuis la "démocratisation" du yaoi grâce au manga qui signifie tout bêtement du PWP gay à l'intention des jeunes femmes, on a tendance a être plus à l'aise avec l'homosexualité masculine. En plus le côté lesbiennes, y a soit c'est un fantasme pour les mecs, c'est con, soit c'est à moitié des mecs elles-mêmes et elles n'ont pas trop d'intérêt. On chasse difficilement le stéréotype. Mais c'est sympa. Moi j'aime bien les héroïnes lesbiennes, elles ont trop la classe, elles incarnent ce que j'adore : vivre sans mecs, et vivre très bien ! (et nan, je suis pas lesbienne. Des fois j'aime bien les garçons, si si)
C'est aussi pour ça que j'ai adoré que Charlie soit homo dans Supernatural. AU MOINS y a pas de sous-entendus visqueux sur une potentielle romance avec Sam ou Dean alors que ça se voit à quatre kilomètres que c'est qu'une bromance. 'Fin voilà, des fois ça peut aussi être la solution de facilité. =)



I wanna tear your life apart
I wanna hear the dawn cracking
I take the bet and choose to feel
Being amazed with little things
Pascal was wrong
Yeah Pascal was wrong
I choose to make or break
Revenir en haut Aller en bas
http://flower-for-christmas.skyrock.com/

Anda
Anda
Ancienne pyromane reconvertie dans la médecine


Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) Empty
MessageSujet: Re: Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros)   Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) I_icon_minitimeDim 2 Fév - 19:40

@LorianO a écrit:
Vous en mettez / voyez partout, de temps en temps, jamais ?!
Jamaaaaaaaaaaaaaais, c'est pas mon genre.

Bwaf, plus sérieusement, je suis comme Fiona : je cherche pas à voir / coller du yaoi partout dans mes lectures et mes écrits, les personnages se casent ensemble un peu tout seul. Parfois certains personnages ont une telle alchimie qu'ils font leur truc dans leur coin sans me demander mon avis, et ça, c'est indépendant de leur sexe respectif, au final.
Et ouais ça me parait bizarre aussi qu'il faille faire une distinction "littérature gay", déjà parce que comme dit au-dessus, c'est plus pour moi une question d'alchimie que de sexualité, et ensuite, comment est-ce que le "gay" peut devenir tout un genre littéraire ? L'intrigue se base sur quoi, exactement ?  Suspect ça me parait un peu pauvre.
Bon, ce qui n'empêche pas que j'ai plus souvent tendance à caser les mecs ensemble que le contraire, mais y a certains auteurs qui tendent des perches, aussi.
Et puis j'ai aussi souvent plus de mal à accrocher avec les persos féminins que masculins... va savoir...

En bref, tant que y a matière à glousser, je suis comblée  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://inkstone.skyrock.com

Invité
Anonymous
Invité


Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) Empty
MessageSujet: Re: Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros)   Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) I_icon_minitimeDim 2 Fév - 20:06

Peu après mon entrée dans le monde de la fanfic, je me suis soûlée au yaoi.

À l'époque, que le yaoi. Le yuri me mettait mal à l'aise. Faudrait que je retente aujourd'hui (quelqu'un a une bonne histoire à me suggérer ?  Very Happy )

Maintenant, ça va mieux !  Razz 

C'est comme tout, je pense que c'est intéressant d'en parler un peu, parce que ça existe. Comme ... ah non, c'est pas ici qu'on parlait de la place du handicap dans les histoires. Mais voilà, c'est un thème intéressant quand il n'est pas traité pour faire du fanservice (j'avoue que, la guimauve, je m'en suis lassée rapidement !!)

C'est amusant, mais j'imaginais déjà une relation homosexuelle dans mon roman (pas très poussée, hein, pas à l'époque où j'ai commencé à y réfléchir !! Laughing ) avant de connaître les fanfic et le yaoi. Je voyais ça comme une expérience de la vie.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous
Invité


Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) Empty
MessageSujet: Re: Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros)   Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) I_icon_minitimeDim 2 Fév - 20:18

En tant que garçon, je pense que ma réponse peut avoir son intérêt. Pendant un moment, je n'ai même pas songé à écrire sur l'homosexualité. Ce n'est pas que ça ne m'intéressait pas, c'est que je n'y avais jamais pensé.
Et puis, j'ai lu Poppy Z. Brite. Pour ceux qui connaissent cet auteur, elle s'arrête pas juste à un bisou mignon, l'acte sexuel est décrit en détail. Au départ ça m'a franchement dérangé, j'étais mal à l'aise de lire ces scènes. Le problème qu'ont les gens avec les gays je pense, est trivial : c'est juste l'acte d'enculer qui gène. Ouais, ça a l'air primaire, mais honnêtement, je crois que c'est vraiment le truc qui dérange. L'autre truc, c'est le malaise que cela pourrait provoquer : quand j'y pense, si du jour au lendemain je dis à ma bande de potes que je suis gay, outre le fait qu'ils se foutront de ma gueule (et je le ferais volontiers avec eux), je pense qu'il y aurait un certain malaise parce qu'ils se demanderaient comment je les vois.

Inconsciemment, je pense que c'est ce qui m'a d'abord freiné dans l'écriture et m'a empêché même de l'envisager, une sorte de gène. J'ai fini par sauter le pas, maintenant, je ne dirais pas que c'est habituel, mais il y a quelques couples homosexuels dans mes histoires. C'est une différence qui sera en général mal acceptée, même au sein du couple. Ce peut paraître bizarre, mais dans mes histoires, en général, la différence est mal vue : qu'ils soient noirs, gros, leucistiques, laids ou que sais-je, cette différence définit une part de leur personnalité, mais c'est aussi quelque chose qui dérange et j'aime bien mettre le doigt dessus. Et puis, même dans un couple hétérosexuel, j'ai toujours une sorte de fil, une idée, un symbole que je développe dans cette relation, ce n'est vraiment pas du à un quelconque fantasme de ma part.
J'ai aussi une nouvelle qui sera sur un couple lesbien et j'avais un projet fantasy aussi où il y en avait un. Pareil, il y a une problématique derrière (qui n'a par ailleurs rien à voir avec l'homosexualité, mais plutôt sur l'identité de genres). Je n'ai pas de préférences entre couples gays ou lesbiens je pense, mais j'aime bien les relations que les femmes entretiennent avec les hommes, surtout quand elles ont tendance à les inverser, ce qui explique pourquoi j'ai plus de couples gays que lesbiens (alors qu'on pourrait s'attendre à l'inverse).
Après, du point de vue lectures ou dans des séries/films, l'homosexualité ne me dérange pas et bizarrement, j'aime mieux quand c'est naturel, pas quand la relation homosexuelle va définir le couple (alors que ce n'est pas tout à fait le cas quand j'écris dessus, what a paradox). J'adore par ailleurs la série The United States of Tara où justement l'homosexualité du gamin est acceptée, son choix est naturel. J'avais une certaine tendresse pour ce personnage, probablement parce que si j'avais été dans son cas, les choses se seraient sûrement passés de cette façon, même si au départ ç'aurait été bizarre, c'est une chose qui serait bien acceptée par tout mon entourage, amis comme famille.

Citation :
Et puis j'ai aussi souvent plus de mal à accrocher avec les persos féminins que masculins... va savoir...
J'ai remarqué que les filles ont un problème avec ça, je sais pas vraiment pourquoi surtout quand on voit comment vous bavez sur notre dos tout le temps 🐘. Personnellement, le sexe n'influe pas du tout sur l'intimité que je peux avoir un personnage.
Revenir en haut Aller en bas

Fiona
Fiona
Libraire vorace spécialisée jeunesse

Age : 29
Localisation : Je dirais bien derrière toi, mais t'es où, toi ?
Emploi/loisirs : Libraire pour le meilleur et pour le pire (mais surtout le meilleur)
Humeur : Fatiguée

Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) Empty
MessageSujet: Re: Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros)   Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) I_icon_minitimeDim 2 Fév - 20:51

Hey carrément c'est super intéressant d'avoir un avis de mec, le yaoi ça paraît très fantasme féminin au premier abord !

groskrox a écrit:
je pense qu'il y aurait un certain malaise parce qu'ils se demanderaient comment je les vois.
C'est une réaction commune et en même temps je la trouve bizarre, peut-être parce que j'ai pas mal de potes mecs et que j'ai jamais réfléchi à la façon dont ils me voyaient en tant que potentielle proie sexuelle/sentimentale. J'suis un peu benête, moi je sexualise pas vraiment les gens. Mais je suppose que c'est une réaction naturelle. On va  questionner sa propre sexualité si son voisin a remis la sienne en question j'imagine...
(Et pour l'histoire de la pénétration, je pense que c'est un truc de mec aussi, les filles ont plus l'habitude... =) Et aussi, je réfléchis pas aux détails triviaux quand y a pas besoin. C'est comme imaginer ses parents en train de s'envoyer en l'air c'est yeeerk. =))

groskrox a écrit:
Citation :
Et puis j'ai aussi souvent plus de mal à accrocher avec les persos féminins que masculins... va savoir...
J'ai remarqué que les filles ont un problème avec ça, je sais pas vraiment pourquoi surtout quand on voit comment vous bavez sur notre dos tout le temps 🐘. Personnellement, le sexe n'influe pas du tout sur l'intimité que je peux avoir un personnage.
Ouais pareil que toi, Krox ! Ceci dit éventuellement je préfère les personnages féminins, le problème c'est qu'ils sont bien trop rares à être indépendants d'une forte masculine.
Les personnages comme Sally Lockhart ou Ellana, ça c'est de la pure tuerie. Beaucoup trop rares !! =)

Hamtaro a écrit:

Le yuri me mettait mal à l'aise. Faudrait que je retente aujourd'hui (quelqu'un a une bonne histoire à me suggérer ? :Very Happy: )
Je te proposerais bien ma fanfic mais j'ai pas envie de faire de la pub Wink[/quote]



I wanna tear your life apart
I wanna hear the dawn cracking
I take the bet and choose to feel
Being amazed with little things
Pascal was wrong
Yeah Pascal was wrong
I choose to make or break


Dernière édition par Fiona le Dim 2 Fév - 21:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://flower-for-christmas.skyrock.com/

Invité
Anonymous
Invité


Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) Empty
MessageSujet: Re: Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros)   Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) I_icon_minitimeDim 2 Fév - 21:12

Citation :
Et pour l'histoire de la pénétration, je pense que c'est un truc de mec aussi, les filles ont plus l'habitude... =)
Je pense aussi.

Citation :
On va questionner sa propre sexualité si son voisin a remis la sienne en question j'imagine..
C'est possible, mais c'est plutôt "le changement de règles" qui serait déroutant, le fait de ne pas l'avoir su et commencer un peu à psychoter. Parce qu'avec tes potes, tu n'a pas parlé pas de ta situation sexuelle d'entrée de jeu, ils supposaient déjà ta situation ('fin, tu leur dis pas "ah, et au fait, j'suis hétéro". Si c'était le cas, je pense qu'ils t'auraient vu différemment).
Ok, je vais prendre un très mauvais exemple, mais si t'as un de tes potes qui te dit du jour au lendemain qu'il travaille à la CIA, tu vas te dire "ouh putain, mais est-ce qu'il a piraté mon ordi, pourquoi c'est mon pote, etc..." alors que si tu l'avais su d'entrée de jeu, bah, tu le savais, tu as basé ta relation de confiance en sachant cette donnée, donc tu apprends à connaître la personne et tu sais qu'elle ne te cache pas son métier (sauf si en fait, elle travaille pour le KGB... BREF, je m'égare).
Après, ils ne sont pas très sérieux, on en rirait et ça ne changerait probablement rien entre nous. Enfin, des fois, on peut être surpris.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous
Invité


Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) Empty
MessageSujet: Re: Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros)   Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) I_icon_minitimeDim 2 Fév - 21:19

Citation :
Mais d'abord, pourquoi c'est obligé d'avoir une littérature "gay" c'est complètement con !

Je rebondis sur la question de la terminologie qui me dérange. Parce que yaoi et yuri, excusez-moi, mais je trouve ça ridicule. Déjà pour moi ce sont des termes réservés aux mangas (mais bon). D'autre part, ça met l'homosexualité à l'écart (attention, c'est très très gay) et en plus ça cloisonne homosexualité masculine et féminine. Genre, l'homosexualité à la carte voyez ? On fait ça pour que les hétéros s'y retrouvent, qu'ils ne soient pas gênés justement.  
Donc j'aime pas lire du yaoi et compagnie, quand c'est écrit juste pour exciter le public hétéro. Ça me semble faux. Par contre je lis avec plaisir d'excellents auteurs homosexuels ou bisexuels qui écrivent aussi simplement les couples homos que les hétéros le fond avec les couples hétéros. Parce que pour eux c'est ça l'amour, c'est leur réalité. Voilà.
Bien sûre, je ne dis pas qu'écrire l'homosexualité est réservé aux homos, ça n'aurait pas de sens. Personne ne pourrait écrire sur le meurtre ici normalement sinon ! Simplement, dans la façon dont les gens parlent des yaoi et des yuri, ça me dérange, ça me semble malsain depuis là où je me trouve. Mais je ne pense pas que ce soit du yaoi et du yuri "sale" dont on parle là (genre, le voyeur, le superficiel, le mouilleur de culottes), c'est vraiment juste un mauvais choix au niveau des termes.

Passons cela.

Krox a cité mon vieux pote Poppy (oui, c'est il maintenant, alors faisons attention !), et je ne saurais faire mieux que de vous renvoyez à un de ses textes dans son recueil Coupable où il traite de son besoin et de son approche de l'homosexualité dans ses écrits. Je me sens comme lui, totalement en fait. Et il faut le savoir sans doute pour appréhendez la forte représentation de personnages non-hétérosexuels dans mes textes. C'était vraiment très poussé quand j'étais un peu plus jeune. J'avais besoin de le comprendre et de le théoriser (ce qui fut un échec), de le mettre en avant. Maintenant c'est plus clair, plus simple et plus naturel en fait. Plus mature peut-être. Ça fait partie ou non d'un personnage, il ne s'agit plus de mon choix propre et exclusif.
Aussi, la plupart de mes personnages ne sont pas hétérosexuels parce que moi-même je ne peux pas me définir aussi simplement que ça (pas qu'être hétérosexuel c'est la solution de facilité, juste que ma position est très particulière).  Et vu que j'écris ce qui me plait, ce qui me parle ~ Voilà.

Donc oui, j'ai des personnages homosexuels, bisexuels et hétérosexuels, trans, et j'ai aussi un asexuel. J'ai aussi des personnages qui ne sont pas du tout au clair avec leur identité sexuelle, ou qui la détourne. Parce que ça me semble naturel pour moi, et je me sens à l'aise dans ces relations, ces thématiques, ces recherches, ces interactions et ces esthétiques. C'est quelque chose que je porte en moi et qui ressort souvent, sans que ça ne soit nécessairement le centre de l'intrigue, mais sans que ça ne soit de la lointaine figuration non plus.
Mon premier personnage homosexuel m'est venu à la sortie de 3ème je crois. Je ne sais plus pourquoi ni comment. Il devait être un personnage négatif (dans son rôle) à la base, puis il a pris les choses en mains et m'a poussée à me poser des questions sur moi et sur les autres à travers son orientations sexuelles et ce qu'il avait traversé avant de l'assumer pleinement, toussa. Depuis, il se sent bien moins seul dans ma tête !


Pour ceux que ça intéresse, je recommande toujours Queer as folk, la série US (il en existe une british mais je ne la connais pas). Parce qu'elle a l'avantage de présenter pas mal de situations à travers ses nombreux personnages, assez juste même si elle joue avec les stéréotypes par moment. Puis, là non plus, on s'arrête pas au bisou mignon.

Citation :
Et puis, même dans un couple hétérosexuel, j'ai toujours une sorte de fil, une idée, un symbole que je développe dans cette relation, ce n'est vraiment pas du à un quelconque fantasme de ma part.
Tout pareil. J'écris difficilement des couples pour la pure romance, il y a toujours quelque chose d'autre derrière.


Dernière édition par Carmilla K. le Lun 3 Fév - 10:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Aliane Murder
Aliane Murder


Age : 27
Humeur : Ecoeuré par la cruauté humaine.

Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) Empty
MessageSujet: Re: Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros)   Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) I_icon_minitimeLun 3 Fév - 0:52

Niveau sexuel, moi et le Yaoi, ça fait deux. En dehors de mes 3 roman en course, je n'écris que des nouvelles érotique. Je suis donc très à l'aise avec toute sorte de pratique sexuelles à l'écrit. De la plus soft, à la plus hard en passant par le bizarre. Et pourtant je Yaoi je peux pas. Je pense pas que ça ait un rapport avec le fait que je soit hétéro, mais plutôt avec le fait que je soit une femme tout simplement. Parce que le Yuri, j'y arrive. Enfin à peut près.

Déjà je pense que l'érotisme est un des rare genre pour lequel on est obliger de connaitre son sujet pour pouvoir le retranscrire. Je vois mal une personne vierge écrire une brioche et nous parler de ce que ressentent ses personnages. Donc forcément, en tant que femme, je n'ai aucune idée de ce que peut ressentir un homme au moment de l'acte. Parce que après, écrire un texte érotique en citant juste les action, ça tombé très vite dans le porno pour moi, et ça pert tout intérer. Si je peux pas retranscire se qui se passe dans la tête et le corp d'au moins un personnage, je suis pas à l'aise.

Après si on parle simplement de couple gay ( non mais oui, dans ma tête, Yaoi à une forte connotation sexuelle, alors que couple gay, non. Enfin comme couple tout cours quoi. Non mais faut vraiment que les mots gay et lesbienne virent du dico, c'est chiant de s'y retrouver, un couple c'est un couple. Y'a des bisous, des calin, des licones, des dispute, des divorces et puis voila. ) alors ça me va. C'est pas forcément ce que je préfère écrire. Mais après, si relation amoureuse il doit y avoir j'ai envoe de vous dire que, que se soit deux hommes, deux femmes, un homme et une femme, une femme et un arbre, ou autre, pour moi ça revient au même. Ils s'aiment, c'est cool pour eux, je m'en fous complet de ce qui se passe entre leurs jambes. Je m'en fous même de savoir s'ils ont des jambes. C'est pour dire. Du coup dans mes lecture, j'y fait même pas attention.

Après à l'écrit, c'est différents. Je suis hétéro et donc ça se voit. Comme mes personnages me ressemblent, ils le sont aussi. Mes perso sont d'ailleurs tous blanc, et ils fument tous. Ils sont tous différents hein, mais de la à ce que sans m'en rendre compte, y'en ais une qui soit lesbienne, y'a un monde. Si ça doit arriver, ça arrivera. Mais je vais pas faire un couple de nana juste pour donner de la crédibilité à mon texte. Au contraire, dans ma tête ça revient à dire " je fait un couple gay parce que maintenant y'en à de plus en plus, donc ils faut le faire pour montrer que je suis pour" et que donc à un moment c'est qu'on continue de les mettre à part. Alors si un jours y'en à un, y'en aurra un. Mais pour le moment y'en à pas.



Mais par contre, je ne suporte pas les fan-fiction ou ont en retrouve. Dean est hétéro dans la série, Dean doit rester hétéro dans les FF. Charlie est lesbienne dans la série, Charlie doit rester lesbienne dans les FF. De 1, tout ce qui sort du canon, j'aime pas. De 2, ARRETEZ DE ME POURRIR MES FANTASMES !!! Nameho ! Je comprend pas pourquoi les nana qui bave sur Castiel veulent à tout pris le rendre homo. Elles se rendent compte qu'en le faisant changer de bord elle grille elles même toutes leurs chances ? Ok c'est fictif et de toute façon elles en ont aucune. Mais moi j'aime me mettre à la place du personnage avec qui mon chouchou est en couple. Alors me mettre dans la peau d'un mec, très peu pour moi.
Après, si c'est vraiment bien ammené et que la FF tourne pas que autour de ça, pourquoi pas. Mais faut vraiment que ce soit super crédible alors. Mais sinon, c'est mort. Très peu pour moi.


Toute influence  est immoral. Influencer quelqu'un, c'est lui donner  son âme.

Lord Henry "Le  Portrait de  Dorian Gray"
Revenir en haut Aller en bas

Admin
Admin


Age : 118

Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) Empty
MessageSujet: Re: Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros)   Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) I_icon_minitimeLun 3 Fév - 7:45

@Aliane Murder a écrit:
Dean est hétéro dans la série

Excuse-moi, mais j'ai ri.  Laughing 
Je te montrerai un jour l'article détaillé qui montre par A+B, par des analyses détaillées et psychologiques des épisodes décortiqués, que Dean est bi, avec des tendances hédoniques féminines, mais platoniques (ou plus à venir ?) masculines.
(t'inquiète, c'est normal d'être dans le déni au début !  :notme: Il m'a fallu du temps, il en a aussi fallu à Alex.)

Spoiler:
 

Désolée pour la parenthèse anti-constructive, je réagirai à vos superbes commentaires plus tard !
Revenir en haut Aller en bas

Fiona
Fiona
Libraire vorace spécialisée jeunesse

Age : 29
Localisation : Je dirais bien derrière toi, mais t'es où, toi ?
Emploi/loisirs : Libraire pour le meilleur et pour le pire (mais surtout le meilleur)
Humeur : Fatiguée

Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) Empty
MessageSujet: Re: Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros)   Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) I_icon_minitimeLun 3 Fév - 11:59

@Ielenna a écrit:

(t'inquiète, c'est normal d'être dans le déni au début !  :notme: Il m'a fallu du temps, il en a aussi fallu à Alex.)

Spoiler:
 
Mwahahaha ce sourire débile mon Dieu ce que j'adore ces scènes. Faut que je me remette à Spn, aussi, j'ai loupé trop d'épisodes là en me refaisant l'intégrale de Stargate.
Moi j'ai pas eu de problèmes à m'y mettre, au Destiel. Bon certes, je suis bien entraînée à voir les sous-entendus homoérotiques, mais c'était tellement obvious ! Je crois pas que Lo, qui m'a initiée à Spn ait eu besoin de me mettre sur le chemin... =)

Désolée Carmilla, l'appellation est finalement faite pour rester >< Mais je suis d'accord avec toi, le terme Yaoi est un peu réducteur vu que le Yaoi sans parler du fait que c'est du manga, ça veut un peu dire "aie aie aie j'ai mal au cul" ou "Porn without plot" destiné aux femmes. Y a rien de réaliste là-dedans, y a rarement une intrigue etc. Bon ça veut pas dire que j'aime pas. Mais faut dire ce qui est c'est réducteur. Et c'est effectivement pas vraiment de ça qu'on parle ici =)



I wanna tear your life apart
I wanna hear the dawn cracking
I take the bet and choose to feel
Being amazed with little things
Pascal was wrong
Yeah Pascal was wrong
I choose to make or break
Revenir en haut Aller en bas
http://flower-for-christmas.skyrock.com/

Aliane Murder
Aliane Murder


Age : 27
Humeur : Ecoeuré par la cruauté humaine.

Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) Empty
MessageSujet: Re: Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros)   Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) I_icon_minitimeLun 3 Fév - 15:33

@Ielenna a écrit:
c'est normal d'être dans le déni au début !

Je suis pas dans le déni. Dean s'il est bi ou autre c'est cool pour lui. Mais Castiel est forcément hétéro. Si si. Parce que toute personne saine d'esprit ne PEUX PAS crée un personnage aussi sexy et qui plait autant aux femmes juste pour ensuite leurs retirer. Impossible. Je suis affirmatif, c'est IMPOSSIBLE. Et puis s'il était gay il se serait pas taper la faucheuse. Plusieurs fois. Pour sa première experience sexuel en plus. Il se serait tapé Dean ou un autre. Mais pas une femme. Il serait aller vers la ou il serait senti le plus à l'aise. Et il aurait pas autant kiffé de s'envoyer en l'air. Il aurait trouvé ça bizarre. Et s'il était bi ... Bon la mon explication tombe à l'eau. Mais c'est pas grave, s'il est bi, moi ça me va aussi. Mais il peut pas être gay. Tout simplement parce que la fan girl en moi n'aurait plus aucune raison de vivre. Et je finirais en dépréssion.

De toute façon, un jour je prouverais à l'aide de la science que tuer les fantasmes gens est très dangeureux. Et vous aurez plus le droit de dire des truc pareil. Faites ce que vous voulez avec les autres fandom mais par pitié, laissez moi mon Castiel.  :please: 

Par contre, j'aurais bien vu une relation entre Dorian Gray et Lord Henry.
Je suis totalement HL. Pardon. ^^"


Toute influence  est immoral. Influencer quelqu'un, c'est lui donner  son âme.

Lord Henry "Le  Portrait de  Dorian Gray"
Revenir en haut Aller en bas

Admin
Admin


Age : 118

Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) Empty
MessageSujet: Re: Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros)   Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) I_icon_minitimeLun 3 Fév - 16:19

@Aliane Murder a écrit:
Castiel ne peux pas avoir de sentiment pour Dean en plus. Qui pourrait avoir des sentiments pour Dean ? A par une envie folle de lui rouler dessus avec son Impalla ?

Attention, tu t'avances en terrain TRES dangereux, là...  :fume: 
(Fiona, où as-tu rangé nos machettes ?)
*joke*

(oui, bon, okay, j'arrête d'intervenir tant que ce n'est pas constructif à partir de maintenant. Ma prochain réponse sera constructive, PROMIS.)  :fiou: 
Revenir en haut Aller en bas

Del Spades
Del Spades
Ivrogne de loutre

Age : 31
Localisation : Dans les coquelicots et les boutons d'oooor
Emploi/loisirs : Prêtresse du Dieu Soleil Leto

Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) Empty
MessageSujet: Re: Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros)   Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) I_icon_minitimeMer 5 Fév - 19:14

Perso, puisqu'on est dans les remarques constructives, je m'en fout qu'un mec soit hétéro, bi ou gay tant qu'il est plus ou moins nu devant moi et que je peux en profiter (pervers du soir, bonsoir.)

Bon, je disais ça parce Neil Patrick Harris, qui dans How I Met Your Mother est LE beau gosse qui se tape toutes les nanas possibles est gay IRL.
Dans les dents.


Et j'aime le yaoi <3 Le yuri aussi même si j'en lis carrément moins. Et puis j'aime les histoires d'amour faites pour être des histoires d'amour. (Bon, je suis un brin con, hein, mais quand c'est de l'amour pour de l'amour et qu'il y a rien d'autre derrière faut quand même que ce soit bien fait et à mon goût.

Et les relations fusionnelles à la frontière entre amour/amitié qu'on comprend qu'à moitié, je surkiffe. Même si c'est souvent frustrant.
Revenir en haut Aller en bas
http://gachis.skyrock.com

Tiphs
Tiphs
Illustratrice céleste et briseuse de noix

Humeur : S'hydrater aux male tears

Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) Empty
MessageSujet: Re: Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros)   Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) I_icon_minitimeMer 5 Fév - 20:10

@Del Spades a écrit:
Perso, puisqu'on est dans les remarques constructives, je m'en fout qu'un mec soit hétéro, bi ou gay tant qu'il est plus ou moins nu devant moi et que je peux en profiter (pervers du soir, bonsoir.)

THUMBS UP !

En ce qui me concerne, la sexualité des personnages n'a jamais été source d'un quelconque engouement particulier chez moi (quel que soit le nom qu'on lui donne, j'suis pas difficile). Bi, hétéro, homo, m'en fous, même si, étant hétéro, une romance hétéro aura plus tendance à me transporter, question d'identification. Je ne me dirige pas obligatoirement vers ces dernières, tout comme je ne recherche pas les autres types de relation.
Si elles se présentent à moi, que ça soit niveau lecture ou écriture, alors c'est cool, sinon tant pis. Bref, ça fait clairement partie de la vie de tous les jours, j'avoue ne pas y prêter une attention plus particulière parce que c'est homo.

Mais dans tous les cas, quand elles sont bien fichues, je marche à fond.


Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) Banall10

Blog | Le Chant des voiles | Allunia


- ALLUNIA - T.2 - Corrections -


TERMINÉ



Revenir en haut Aller en bas
https://www.tiphs-art.com/

Aliane Murder
Aliane Murder


Age : 27
Humeur : Ecoeuré par la cruauté humaine.

Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) Empty
MessageSujet: Re: Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros)   Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) I_icon_minitimeJeu 6 Fév - 0:16

Ilenna a écrit:
Attention, tu t'avances en terrain TRES dangereux, là...

Je sais, je suis désolé. Promis, le jour ou je lui roule dessus, je te passe l'adresse de l'hopital, et le n° de sa chambre. Je tenterais de pas toucher les organes importants.

@Del Spades a écrit:
Perso, puisqu'on est dans les remarques constructives, je m'en fout qu'un mec soit hétéro, bi ou gay tant qu'il est plus ou moins nu devant moi et que je peux en profiter (pervers du soir, bonsoir.)

Tout pareil. Finalement, répondre à se sujet n'était pas si dificile. C'est tellement simple dit comme ça.

Mais je suis totalement du même avis que Tiphs en fait, qui résume bien tout( contrairement à moi qui parle beaucoup pour rien dire. ) Si c'est bien fait: oui. Si c'est mal fait: non. Et puis voila.


Toute influence  est immoral. Influencer quelqu'un, c'est lui donner  son âme.

Lord Henry "Le  Portrait de  Dorian Gray"
Revenir en haut Aller en bas

Matt'
Matt'
Grande amie des MOOSE MOOSE

Age : 23

Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) Empty
MessageSujet: Re: Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros)   Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) I_icon_minitimeJeu 6 Fév - 20:04

Je n'étais pas encore venue donner mon avis ici, mais rien que ce terme, yaoi, m'agace. Pourquoi un terme particulier pour parler d'histoires d'amour/érotiques entre hommes, et je pense tout pareil pour les femmes ? Bref, du coup j'ai jamais lu ce genre de fanfictions, ça m'agaçait franchement, ce terme (et aussi parce que j'étais au collège et que j'aimais pas lire les fanfictions avec du sexe et que généralement y'en avait plein dans les yaoi  What a Face )
Maintenant, même si je vois toujours pas l'utilité de ces mots, j'apprécie d'en lire quand c'est bien écrit, et que ce n'est pas le thème central, sauf exception. Genre ARTS de Lo', je crois que c'est à partir de là que j'ai commencé à trouver ça très beau (et en plus c'est très soft).
Depuis que je connais Verlaine et Rimbaud, aussi, et que j'ai vu le film sur eux avec Dydy. Mais ça, c'est un autre sujet (je défendrais ce couple becs et ongles de toute façon !)

Bref, je trouve en effet que l'avis de Tiphs résume assez bien ma pensée : si un personnage a une orientation sexuelle bi ou homo, tant mieux, sinon, tant pis. Je m'en fiche pas mal aussi.


:lamantin: Parce que voilà, nous sommes tous des lamantins !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous
Invité


Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) Empty
MessageSujet: Re: Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros)   Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) I_icon_minitimeJeu 6 Fév - 21:02

Citation :
Je sais, je suis désolé. Promis, le jour ou je lui roule dessus, je te passe l'adresse de l'hopital, et le n° de sa chambre. Je tenterais de pas toucher les organes importants.

Pourquoi je n'ai pas pensé à CE genre d'organes...  What a Face :pedobear: 

Citation :
Si c'est bien fait: oui. Si c'est mal fait: non.
Tout pareil.  Very Happy


OUALALA MAIS QUE DE CONSTRUCTIVISME CE SOIR !
Revenir en haut Aller en bas

Brume
Brume


Age : 35

Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) Empty
MessageSujet: Re: Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros)   Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) I_icon_minitimeVen 7 Fév - 19:55

Je fais partie des amateurs de yaoi et de yuri !

Je suis d’accord cependant pour dire que c’est absurde d’en faire un sous-genre littéraire, alors que ce n’est pas la question ! Donc, disons plus exactement que j’aime lire des fictions dans lesquelles l’orientation sexuelle des personnages n’est pas_ ou pas seulement_ , l’affreusement banale hétérosexualité surreprésentée dans la vie réelle  Wink 

Plus sérieusement, je les aime plus pour des questions de genre (pas au sens de genre littéraire, cette fois) que de sexualités : je ne veux pas faire de généralités, et encore moins de caricature, car bien sûr qu’il y a des fictions avec des personnages hétéros dont la relation n’est pas jonchée de stéréotypes et de normes de genre, mais il y en a presque toujours un peu quand même… Il faut dire que je suis très chatouilleuse sur la question ! Un exemple bête : si, dans une fiction, un personnage masculin tient la porte à sa copine, je vais me dire « arrggg fichus codes de galanterie, elle va se casser un ongle peut-être ?), alors que je n’interpréterai pas forcément ainsi ce même geste dans le contexte d’un couple homo : ce sera soit tout simplement une petite attention sympa et qui a plus de chance de pouvoir être réciproque, soit un clin d’œil parodique aux normes hétéros. Ou alors s’il y a une relation de pouvoir dans un couple homo, j’aurais plus tendance à la lire comme l’effet de la personnalité et de la singularité des personnages et de leur histoire que comme l’effet d’une norme de domination masculine (ou d’une prise de position contre), comme j’aurais tendance à le faire dans le cas d’une relation hétéro.

Attention, je ne parle pas du fait que les personnages soient genrés ou pas, représentatifs de ce que notre société attend d’une femme ou d’un homme ou pas, ou plus ou moins, mais de l’interrelation elle-même, qui me paraît pouvoir plus échapper aux normes dominantes. Et je trouve ça… reposant !

Après, au plan du fantasme… Pour le yuri, je dirais tout pareil que Fiona, la représentation de femmes comme n’ayant pas besoin d’hommes, c’est sacrément reposant aussi ! Et pour le yaoï, eh bien, contrairement à Aliane Murder, c’est précisément le fait que dans la vie ça me soit inaccessible, à moins de changer de sexe biologique, qui me fait fantasmer ! Mais pour nuancer l’idée que ce soit inaccessible, si on écarte la dimension sexuelle, je pourrais tout à fait m’identifier à un personnage masculin. D’ailleurs, pour les raisons mentionnés plus haut, je me sens plus proche de relations libres des chichis des normes hétéros, quels que soient l’orientation et le sexe des personnages, d’ailleurs.

Hamtaro, je te conseille les Trilogies de Link9 sur fanfiction.net. (Oui, j’ai dit « trilogies » et au pluriel, de surcroît ! C’est très long, mais c’est très chouette !) Ce sont des fics du fandom Harry Potter, remplies d’aventures palpitantes et avec, entre autres, du Hermione/Ginny, du Hermione/Minerva, du Pansy/Rose dedans ! Si tu préfères quelque chose de plus court, tu peux jeter un œil à ses autres fics ou à ses favoris.


Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) 188545signatureGE2
Revenir en haut Aller en bas

Aleksey
Aleksey
Maître des mâles

Localisation : Dans un manoir, à Westbury
Emploi/loisirs : Etudiant - Secrétaire de GE - Syndrome-de-Stockholmiseur
Humeur : Bazinga !

Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) Empty
MessageSujet: Re: Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros)   Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) I_icon_minitimeLun 10 Fév - 19:34

Bon, allez, je viens apporter ma pierre à l'édifice.

Déjà, j'ai envie de rebondir sur ce qu'à dit Carmi au niveau de la dénomination : je suis totalement d'accord. Pour moi, yaoi et yuri, ce sont des termes qui se rapportent au manga, et c'est souvent synonyme de mal fait, PWP, fantasmes de midinettes/pervers. D'où le fait que, pour la yaoi, je préfère l'appellation "romance entre messieurs" (copyright Juju) et pour le yuri, "romance entre mesdames". Disons que je trouve ça plus clair.
Bref, parenthèse close.

Du coup, personnellement, je ne suis pas un lecteur assidu de yaoi/yuri (pour garder ces termes). À vrai dire, mes lectures dans ce domaine se limitent à Lo et Juju. Ça ne me dérange pas le moins du monde, mais ce n'est pas forcément ce que je recherche en premier lieu dans une fiction. Et puis au moins, avec les histoires de Lo et Juju, je sais que c'est plutôt bien fait, réaliste, avec un souci du détail plus marqué.
(Tiens, d'ailleurs, j'avais lu un yaoi dans le cadre d'une inscription pour l'Antre, ça m'avait bien fait rire. Le mec était marié depuis dix-quinze ans à une femme, et du jour au lendemain pouf ! il rencontre un mec, coup de foudre, il couche avec dans la foulée sans que ce soit bizarre et c'est tout poney tout rose. Même la femme qui s'est fait quitter trouvait ça parfaitement normal. Allez savoir pourquoi.)
(Parenthèse 2 : si ça intéresse quelqu'un, je viens de découvrir que mon prof de civilisation US écrit et publie du porno gay. Non mais je trouvais que ça rentrait dans le thème alors voilà)

Après, au niveau de l'écriture, j'en écris un peu. J'ai régulièrement des personnages homsexuels, parce que je pense que c'est dans la norme au même titre que l'hétérosexualité, mais c'est rarement le point central de l'intrigue. Au contraire, c'est souvent un fait établi avant le début de l'histoire (mais parfois ça fait partie intégrante d'un arc narratif, parce que c'est bien pratique pour avoir des rebondissements). Mais en général, c'est surtout des trucs que les lecteurs voient partout (coucou Lo et Anda qui essayent de caser mes persos masculins entre eux) et qui cherchent forcément du yaoi là où il n'y en a pas (oui je dis yaoi parce qu'en l'occurrence, c'est surtout pour ça. Elles laissent les filles tranquille). Du coup, c'est toujours délicat de briser ces doux fantasmes rêves (même si parfois (rarement) ça fait reconsidérer la relation).

Bon, il me semblait que je pouvais avoir un avis constructif mais j'ai l'impression d'avoir échoué.

Ah et, Aliane : cherche pas à lutter, avec Ienny, Lo et Fiona, tu finiras par vouer un culte au Destiel. (je persiste à croire que le Destiel est un phénomène purement Tumblrien)(et je tiens à dire pour ma défense que je ne suis pas un vrai destiel shipper, contrairement à mes susnommées comparses)


Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) Tumblr_mz1s402N7E1qf7j3zo1_500     Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) Aleksey

How much wood would a woodchuck chuck if a woodchuck could chuck wood ?
Revenir en haut Aller en bas
http://l-antre-du-male.skyrock.com

Viviane Valognes
Viviane Valognes


Age : 30

Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) Empty
MessageSujet: Re: Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros)   Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) I_icon_minitimeLun 10 Fév - 22:13

@Aleksey a écrit:
Pour moi, yaoi et yuri, ce sont des termes qui se rapportent au manga, et c'est souvent synonyme de mal fait, PWP, fantasmes de midinettes/pervers.

A la première lecture, cette phrase m'a fait bondir... Oui, pour moi aussi, yaoi et yuri sont des termes de manga, mais dire que c'est souvent mal fait, ça me paraissait exagéré... Jusqu'à ce que je pense à tous ces yaoi (en manga, toujours) que je ne lisais pas, justement parce que le résumé me faisait craindre le pire >.< C'est malheureusement vrai qu'un certain nombre de mangaka de yaoi (comme dans le hentai et le yuri, je suppose) délaissent tout ce qui fait normalement une histoire (scénario, personange) dans le seul but d'amener des scènes sexy. Après, il ne faut pas mettre tous les yaoi dans le même sac. Si Zankokuna Kami ga Shihai Suru de Moto Hagio a reçu le Prix de l'excellence Osamu Tezuka, ce n'est pas pour rien. Il y a des mangaka (et des auteurs) qui savent utiliser les ressorts émotionnels ou dramatiques propres aux histoires d'amour entre hommes (ou femmes) et non uniquement les fantasmes qu'ils font naître. C'est peut-être une évidence, mais étant une amatrice de yaoi (le bon, pas le tout-venant Wink ), je tenais à le rappeler.

Ceci étant dit (je crois que je me suis un peu emportée^^), je précise que ce n'est pas parce que je lis du BL (terme que, perso, je préfère à "yaoi" dès qu'on sort du manga) que j'en place partout. Il y avait bien un couple d'hommes dans mon premier roman mais parce qu'il me semblait que leur relation et leurs personnalités menaient logiquement à cela. Je réfléchis encore à la relation entre les deux personnages principaux (féminins) de mon roman actuel, mais ce n'est pas encore fixé. Et j'envisage d'écrire une nouvelle tournant uniquement autour de cela, mais en me concentrant sur le côté émotionnel et pas du tout sur le côté sensuel. (C'en est encore au stade du "j'envisage" parce que je ne suis pas sûre de pouvoir être très crédible en essayant d'explorer les états d'âme d'un garçon de 17 ans aux prises avec son homosexualtié...)

(J'ai un peu l'impression d'avoir passé un temps fou à essayer de pondre un message pas forcément constructif, mais bon, c'est le principe d'un forum, non ? ^^)


~胸に心に翼はあるよ~
Dans ma poitrine, dans mon coeur, j'ai des ailes !
Revenir en haut Aller en bas

Anda
Anda
Ancienne pyromane reconvertie dans la médecine


Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) Empty
MessageSujet: Re: Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros)   Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) I_icon_minitimeLun 10 Fév - 22:33

@Aleksey a écrit:
Déjà, j'ai envie de rebondir sur ce qu'à dit Carmi au niveau de la dénomination : je suis totalement d'accord. Pour moi, yaoi et yuri, ce sont des termes qui se rapportent au manga, et c'est souvent synonyme de mal fait, PWP, fantasmes de midinettes/pervers. D'où le fait que, pour la yaoi, je préfère l'appellation "romance entre messieurs" (copyright Juju) et pour le yuri, "romance entre mesdames". Disons que je trouve ça plus clair.
Je dois avouer que moi non plus je suis pas très fan de ces termes (déjà je trouve pas les mots très beaux, mais c'est subjectif). Mais je me suis habituée à les utiliser et, pour être honnête, c'est surtout par flemme : on dit yaoi / yuri 4 lettres pouf pouf tout le monde comprend de quoi on parle, alors que romance entre messieurs quand même, c'est vachement long (oui je sais, je suis irrécupérable). On pourrait dire REM mais c'est super moche krkrkr  Very Happy

Citation :
(Parenthèse 2 : si ça intéresse quelqu'un, je viens de découvrir que mon prof de civilisation US écrit et publie du porno gay. Non mais je trouvais que ça rentrait dans le thème alors voilà)
Et tu arrives toujours à le regarder dans les yeux, depuis que tu sais ça ?

Citation :
Mais en général, c'est surtout des trucs que les lecteurs voient partout (coucou Lo et Anda qui essayent de caser mes persos masculins entre eux) et qui cherchent forcément du yaoi là où il n'y en a pas (oui je dis yaoi parce qu'en l'occurrence, c'est surtout pour ça. Elles laissent les filles tranquille). Du coup, c'est toujours délicat de briser ces doux fantasmes rêves (même si parfois (rarement) ça fait reconsidérer la relation).
Mais quel rabat-joie, si on peut même plus s'amuser ! :DNan mais Félix fallait bien essayer de le caser avec quelqu'un et Stephen c'était quand même le plus évident, faut pas nous le coller en pleine face comme ça, aussi. (et puis moi j'ai essayé de le shipper avec Ornella et avec Hector mais bizarrement ça a pas branché beaucoup de monde)

@Viviane Valognes a écrit:
Il y a des mangaka (et des auteurs) qui savent utiliser les ressorts émotionnels ou dramatiques propres aux histoires d'amour entre hommes (ou femmes) et non uniquement les fantasmes qu'ils font naître.
Yep, mais du coup ça rejoint ce qu'on disait au-dessus : au final, que ce soit entre personnes du même sexe ou de sexes différents, ça change pas grand chose. Dans tous les cas c'est une romance BIEN faite (et quand c'est bien fait, on peut faire ce que l'on veut ^^).
Revenir en haut Aller en bas
http://inkstone.skyrock.com

Contenu sponsorisé




Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) Empty
MessageSujet: Re: Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros)   Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros) I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Le yaoi, yuri (et autres couples non hétéros)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Génération Écriture - le Forum :: Archives-