Génération Écriture - le Forum
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Oxymètre de pouls, Compteur de Saturation en ...
Voir le deal
4.10 €

Partagez
 

 Y a pas que la romance dans la vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

LorianO
LorianO
Gardienne du poney yaoiste

Age : 30
Localisation : Au premier rang d'un concert
Emploi/loisirs : Groupie
Humeur : I say 39 time that I love you

Y a pas que la romance dans la vie Empty
MessageSujet: Y a pas que la romance dans la vie   Y a pas que la romance dans la vie I_icon_minitimeDim 20 Oct - 8:08

Avoir deux personnages qui s'aiment et qui se font des bisous, c'est tout mignon, ça rend tout melty on the inside et en général on est bien content quand ça arrive. Mais l'amitié, dans tout ça, elle se passe où ?
Vous, vous en pensez quoi ? plutôt romance ou bromance ? Vous avez de l'amour dans vos histoires ou pas ? quel est le type de relation que vous préférez lire ? écrire ? pourquoi ?


Y a pas que la romance dans la vie 3149537046_1_2_GkMp9xla
I'm telling you stories. Trust me.

Y a pas que la romance dans la vie Loriano
Revenir en haut Aller en bas
http://so-take-a-step.skyrock.com

Admin
Admin


Age : 118

Y a pas que la romance dans la vie Empty
MessageSujet: Re: Y a pas que la romance dans la vie   Y a pas que la romance dans la vie I_icon_minitimeDim 20 Oct - 8:39

(... y a la brioche aussi !
Albus Dumbledore aime ça.)

Mes histoires dégoulinent d'amour de partout. Missa bisounours. Cependant, si j'expérimente un peu tout, ce sont les relations familiales que je préfère. Entre frère et soeur, père et fille, mère et fille, mère et fils... Parce qu'il y a tellement de dimensions. Je sais pas, je trouve que c'est une relation que je manipule bien, en plus des histoires amour dramatiques à fond.
Bromance, j'aimerais un jour essayer entre deux hommes, mais faudrait que je le mette en place. Mais j'ai l'impression que je n'y arriverai pas particulièrement.
Revenir en haut Aller en bas

Sumi B.
Sumi B.
Prêtresse du réalisme

Age : 19
Localisation : Grenoble
Emploi/loisirs : En recherche d'emploi, les pieds dans l'eau
Humeur : Jamais satisfaite

Y a pas que la romance dans la vie Empty
MessageSujet: Re: Y a pas que la romance dans la vie   Y a pas que la romance dans la vie I_icon_minitimeDim 20 Oct - 9:40

Personnellement la romance chez moi, c'est la vie I love you Non je rigole, mais j'ai été tellement frustrée le jour où on m'a dit que dans Humains y'avait trop de romance et que la vie c'était pas que ça, que j'ai créer une romance pure et dure où s'est marquée sur la première page, comme ça on peut plus venir me critiquer. J'aime qu'il y ait de l'amour dans mes histoires, qu'il soit violent, non réciproque, nunuche (ça ça arrive rarement), je m'en moque j'aime qu'il y ait de l'amour. Pourquoi ? Parce que l'amour est une sorte de relation entre deux personnes et c'est ce que j'apprécie le plus écrire. Après, je reste d'accord que si c'est pas une romance, mieux vaut garder l'amour en deuxième place, mais je pense que tous autant que nous sommes (en couple, célibataire, etc.) nous avons presque tous un rapport à l'amour, alors pourquoi nos personnages n'en auraient pas ?
Bref, mais sinon j'ai écris une histoire y'a pas longtemps, où y'a pas un soupçon de romance. Enfin, y'a un rapport à l'amour, genre un des personnages a commencé à aller mal après sa rupture, etc. Mais il n'y a pas de romance dans l'histoire véritablement. Comme quoi même venant de moi, défenseuse de l'amour dans les fictions, ça arrive !

(Attention je ne dirais pas qu'une histoire est nulle parce qu'il n'y a pas ou qu'il y a de la romance, je ne me base pas là-dessus mais je trouve que c'est toujours appréciable et que je m'en plaindrais rarement)
Revenir en haut Aller en bas

Madouce
Madouce


Age : 29
Localisation : France ou Suisse
Emploi/loisirs : Vagabonde de l'imagination
Humeur : Ego-boost

Y a pas que la romance dans la vie Empty
MessageSujet: Re: Y a pas que la romance dans la vie   Y a pas que la romance dans la vie I_icon_minitimeDim 20 Oct - 11:17

J'ai horreur d'écrire des trucs mielleux, mes personnages qui se disent "je t'aime" en se regardant dans les yeux ça m'ennuie au plus haut point. Faire de la psychologie sur telle ou telle relation aussi même si je le fais quand même, parce que ça reste des phases intéressantes dans la vie de mes personnages.
Il y a de l'amour hein, mais ça reste très... froid. Pas de grandes déclarations, de coeurs dans les yeux, tout cela reste très pudique et timide en fin de compte. Et puis je n'aime pas les déclarations d'amour... Je n'ai pas de plaisir à les écrire.

Ce qui est étrange c'est que je suis moi-même très très très très très niaiseuse dans la vraie vie ! J'aime tout le monde et j'offre mon amour à tout le monde, j'appelle mon chéri par des surnoms débiles et je raffole des câlins. Dans mes histoires c'est carrément l'inverse, c'est assez marrant !


Y a pas que la romance dans la vie Tumblr_m67jojb9yY1rwbl7wo1_500 Y a pas que la romance dans la vie Madouce
Revenir en haut Aller en bas
http://charlotte-mortange.wix.com/cavaliersnocturnes

Invité
Anonymous
Invité


Y a pas que la romance dans la vie Empty
MessageSujet: Re: Y a pas que la romance dans la vie   Y a pas que la romance dans la vie I_icon_minitimeDim 20 Oct - 11:37

Et bien, j'ai testé récemment la romance pure et dure, ce n'est totalement inintéressant à écrire.

Dans mes histoires en général, il y a des relations, c'est indispensable je dirai. Donc, de toute : fraternelles, filiales, amoureuses, passionnées, haineuses ou destructrices, ambiguës, douteuses, malsaines, et aussi des trucs à sens unique. Bref, de tout.

J'aime bien les relations mentor/élève avec des personnages qui n'ont pas spécialement de relation à la base. Et les trucs compliqués. C'est plus intéressant, je trouve.
Revenir en haut Aller en bas

Loreleï
Loreleï
Voyageuse de l'extrême

Age : 26
Localisation : France
Emploi/loisirs : Autrice - Rédactrice
Humeur : Sur les starting-block !

Y a pas que la romance dans la vie Empty
MessageSujet: Re: Y a pas que la romance dans la vie   Y a pas que la romance dans la vie I_icon_minitimeDim 20 Oct - 11:44

Moi j'adore l'amour, enfin, écrire et lire des histoires d'amour,mais simplement lorsqu'elles sont passionnelles, finissent mal, destructrice. C'est peut-être mon côté adolescent qui ressort. Où alors c'est juste parce que je ne suis pas pondérée... Suspect 


Y a pas que la romance dans la vie 7pqv10
NaNoWriMo 2019 : Laulorelei - Projet : Ce qu'il nous reste (roman contemporain)
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdessousdelaplume.fr/

Angel
Angel


Age : 120
Localisation : Dans une cave krrkrrrrr.
Emploi/loisirs : Torturer ses personnages.
Humeur : Sadique

Y a pas que la romance dans la vie Empty
MessageSujet: Re: Y a pas que la romance dans la vie   Y a pas que la romance dans la vie I_icon_minitimeDim 20 Oct - 12:15

J'aime beaucoup l'amour, mais dans mon histoire, l'amitié est avant tout importante. Après bon, ça ne me gène pas les romances mais c'est vrai que c'est souvent un truc plus travaillé que les relations entre amis, ce que je trouve dommage, d'où le fait que je travaille surtout le côté Friends au côté Love.


Y a pas que la romance dans la vie Signat10

« L'humanité commence quand l'homme renonce à la vendetta. » Olivier Razel, écrivain français
Revenir en haut Aller en bas
http://just-an-angel-cursed.skyrock.com

Tiphs
Tiphs
Illustratrice céleste et briseuse de noix

Humeur : S'hydrater aux male tears

Y a pas que la romance dans la vie Empty
MessageSujet: Re: Y a pas que la romance dans la vie   Y a pas que la romance dans la vie I_icon_minitimeDim 20 Oct - 12:22

C'est marrant parce qu'en lisant les réponses, je trouve que beaucoup de gens font une distinction nette entre "l'amour" et le reste. Pour moi, il n'y a pas de frontière. J'ai toujours écris sur "les sentiments" avant tout, et j'aurais même envie de dire "les sentiment tout court point final".

Et ces sentiments, qu'on le veuille ou non, englobent également l'amour, n'en déplaisent à ceux qui trouvent ça nul, niais, voire cliché et chiant. L'amour fait partie des relations humaines (ou du moins le sentiment d'attraction réciproque, qu'on a tendance à pas mal confondre avec l'Amour avec un grand A). Tout comme la haine, le mépris, le dégoût, l'amitié, l'amour fait partie intégrante de la vie de chaque personne. Donc pour moi, une histoire qui met en avant des protagonistes masculins et féminins ne sera pas complète sans même l'ombre d'une romance. Et je dis bien "l'ombre". Pas besoin de se dire "je t'aime" les yeux dans les yeux (c'est un peu extrême, heureusement qu'une multitude de nuances existe), ils suffit que ces chers personnages se sentent un tout petit peu attirés par quelqu'un pour qu'elle soit là.
Après, je trouverai dommage de négliger les autres types de relations sentimentales au profit de celle-là, parce que ce n'est ni la plus importante ni la plus intéressantes, toutes se valent.


Y a pas que la romance dans la vie Banall10

Blog | Le Chant des voiles | Allunia


- ALLUNIA - T.2 - Corrections -


TERMINÉ



Revenir en haut Aller en bas
https://www.tiphs-art.com/

Madouce
Madouce


Age : 29
Localisation : France ou Suisse
Emploi/loisirs : Vagabonde de l'imagination
Humeur : Ego-boost

Y a pas que la romance dans la vie Empty
MessageSujet: Re: Y a pas que la romance dans la vie   Y a pas que la romance dans la vie I_icon_minitimeDim 20 Oct - 12:26

Je crois que je suis tellement pleine d'amour dans la vraie vie que j'ai envie de casser cette image dans mes romans, il y a bien sûr de l'amour, de l'amitié de toutes sortes mais ça reste des relations ancrées dans le respect plutôt que dans le déballage de sentiments. Je me vois mal écrire un personnage trop extraverti... Après je ne ferme aucune porte et je ne dis pas que je le ferais jamais.

Dans un chapitre j'ai abordé la jalousie dû à une relation amoureuse, l'une se sentait délaissée par rapport à son amie ayant trouvé une compagne. C'est intéressant comme phase mais je me suis franchement ennuyée... Peut-être parce qu'en "vrai" je ne suis pas comme ça, même si je l'ai vécue. J'ai pas aimé aborder ce point-là et j'étais bien contente que ça s'est terminé !


Y a pas que la romance dans la vie Tumblr_m67jojb9yY1rwbl7wo1_500 Y a pas que la romance dans la vie Madouce
Revenir en haut Aller en bas
http://charlotte-mortange.wix.com/cavaliersnocturnes

LorianO
LorianO
Gardienne du poney yaoiste

Age : 30
Localisation : Au premier rang d'un concert
Emploi/loisirs : Groupie
Humeur : I say 39 time that I love you

Y a pas que la romance dans la vie Empty
MessageSujet: Re: Y a pas que la romance dans la vie   Y a pas que la romance dans la vie I_icon_minitimeDim 20 Oct - 13:59

En fait (je crois que je suis vraiment pas douée pour formuler des topics) je voulais savoir si vous considériez les relations amoureuses (quelles qu'elles soient, qu'il s'agisse du Grand Amour ou d'une amourette) comme essentielles / plus importantes que les relations amicales / familiales / autres.
Parce que, dans pas mal de romans (je ne dis pas tous mais je dois reconnaître que c'est un cas de figure qui revient assez régulièrement), on a le héros (ou l'héroïne) qui vit sa vie et puis un jour élément déclencheur pouf pouf l'histoire commence et là il/elle rencontre son love interest et à partir de ce moment-là, bye bye friends, il n'y a plus que le love interest qui compte. (j'imagine que vous voyez très bien ce que je veux dire et que vous avez déjà vu des histoires comme ça.)
Or, je sais pas vous, mais personnellement j'ai eu plus de relations amicales que de relations amoureuses réussies dans ma vie et je trouve dommage que, souvent, des relations qui peuvent être d'une telle richesse passent à la trappe et qu'on privilégie les relations amoureuses, la présentant comme LE type de relation par excellence.

Après je suis pas non plus contre la romance, hein, comme l'a dit Tiphs, ça fait partie des relations humaines donc on va pas l'occulter non plus.^^ Mais personnellement, je ne vois plus ça comme un passage obligé. Ce n'est pas parce qu'il va y avoir un homme et une femme (ou deux hommes) (ou deux femmes) dans une histoire qu'ils doivent obligatoirement finir ensemble et que l'histoire va être ratée s'il ne se passe rien de ce genre. Parfois, même, je préfèrerais que ce soit une bromance et je trouve dommage qu'on se sente "obligé" de faire de la romance entre deux personnages qui étaient tellement merveilleux en étant amis.

Et Ienny, de la bromance, t'en as déjà dans LMA, entre Kate et Maggie entre autres. ^^


Y a pas que la romance dans la vie 3149537046_1_2_GkMp9xla
I'm telling you stories. Trust me.

Y a pas que la romance dans la vie Loriano
Revenir en haut Aller en bas
http://so-take-a-step.skyrock.com

Sumi B.
Sumi B.
Prêtresse du réalisme

Age : 19
Localisation : Grenoble
Emploi/loisirs : En recherche d'emploi, les pieds dans l'eau
Humeur : Jamais satisfaite

Y a pas que la romance dans la vie Empty
MessageSujet: Re: Y a pas que la romance dans la vie   Y a pas que la romance dans la vie I_icon_minitimeDim 20 Oct - 15:59

Ah, donc dans ce sens du sujet, non je ne fais pas disparaître les amis de la vie de mes personnages. Après ils en ont plus ou moins, ce sont des amitiés plus ou moins réussies mais jamais je n'occulte l'amitié (un peu plus les relations familiales je pense, mais ils volent de leurs propres ailes mes persos déjà). Mais faut dire que je n'ai pas non plus d'histoire où PAF le héros rencontre une fille et y'a tout qui passe à la trappe.
Revenir en haut Aller en bas

Nectarine
Nectarine
Dopée au tour de France

Age : 23
Localisation : Dans la contrée de la non-pertinence
Humeur : Je ne crois pas qu'il existe de bonnes ou de mauvaises situations [...]

Y a pas que la romance dans la vie Empty
MessageSujet: Re: Y a pas que la romance dans la vie   Y a pas que la romance dans la vie I_icon_minitimeDim 20 Oct - 16:06

Personnellement, la Bromance devrait exister dans la plupart des histoires dites "romantiques". Car après tout, lorsque l'héroïne ou le héros rencontre connait l'amour, ils sont cette facultés de ne pas dire au chanceux (ou à la chanceuse) ce qu'ils ont sur le coeur, leurs impressions, leurs secrets, ect... il y a toujours quelque chose qui va rester encré en eux et qu'ils ne voudront jamais avouer à leur aimé. C'est pourquoi, la présence d'un ami est toujours important ! et je me rend compte, qu'il n'y a pas tellement cette idée d'écrire sur l'ami en question, la relation qu'il tient avec l'amoureux ou l'amoureuse. Au fond, l'amitié peut être aussi importante que l'amour lui-même !

Bon, il est vrai, les relations amoureuses, pour moi, c'est le bien. J'suis un petit coeur fondu d'amour. MAIS l'amitié est un grand mot ! et l'ami doit être présent dans toutes les histoires, d'après moi. Et souvent, l'ami est plus loyal que l'amoureux héhé... Quand le héros est dans le pétrin, le copain vient tout de suite à la rescousse etc.. et quand il y a rupture et point douloureux, il est toujours présent pour réconforter l'autre (si l'on parle du véritable ami avec un grand A bien sûr). Et parfois, les relations amicales peuvent être très intéressantes à développer ! cela reste un lien fort avec deux personnes et je pense que l'on peut être aussi touché par la mort d'un ami que par celle d'un amour. L'amitié reste quand même un sentiment bien particulier !

La Bromance et la romance sont donc, pour moi, essentielles dans une histoire. (mais la Bromance, c'est quand même mignon !)
Revenir en haut Aller en bas

SAndra
SAndra
Esprit victorien

Age : 44
Humeur : J'ai un mauvais pré sentiment....

Y a pas que la romance dans la vie Empty
MessageSujet: Re: Y a pas que la romance dans la vie   Y a pas que la romance dans la vie I_icon_minitimeDim 20 Oct - 16:49

Romance ou bromance… honnêtement je ne me suis jamais posé la question.
Quand j'écris je ne part pas fatalement du principe qu'il y aura amour entre un tel et un tel. Ca arrive si ça doit arriver ou si je me dit que c'est certainement ce que l'on attendra.
Personnellement, je suis LITTÉRALEMENT DÉSABUSÉ de l'amour... pou moi l'amour rime, aujourd'hui avec trahison, faux-semblant, mensonge. Je me refuse a connaitre a nouveau l'amour. Plus JAMAIS !
Et pourtant j'en écrit C'est paradoxal me direz-vous ? Mais certainement que je vie par procuration l'amour. Au moins je ne suis pas déçue. Et si ça casse… c'est pas moi qui vais me retrouver seule, le coeur morcelé.


CIN LE MAGNIFIQUE • 66 EXETER-STREET I & II
Revenir en haut Aller en bas
http://66-exeter-street.skyrock.com/

Invité
Anonymous
Invité


Y a pas que la romance dans la vie Empty
MessageSujet: Re: Y a pas que la romance dans la vie   Y a pas que la romance dans la vie I_icon_minitimeDim 20 Oct - 17:32

Avec les Larmes c'est clairement l'amour familiale qui est le moteur de l'intrigue. Si le héro rentre dans une spirale de vengeance c'est pour sa famille, et si plus tard il rentre dans une spirale de sacrifice c'est à nouveau pour sa famille. Avec chaque personnage c'est un modèle de relation familial qui apparaît (parfois même décrit a contrario): les frères Shoin et leur hégémonie, Hiro et ses fils, Paul et Gracia le couple soudé dans la tourmente, Naosuke et son infertilité, Inochi et ses choix de Sophie pour l'avenir des siens... Après cela tient peut-être à la moyenne d'âge de mes personnages qui est très loin de la moyenne d'âge que l'on trouve dans la plupart des fictions sur internet. Au départ, je dois tourner à une moyenne de 35 ans, à la fin je dois bien être à 45 ans. Mais je me sens très à l'aise avec ces personnages et leurs considérations qui dépassent de loin la seule romance.
Revenir en haut Aller en bas

Loreleï
Loreleï
Voyageuse de l'extrême

Age : 26
Localisation : France
Emploi/loisirs : Autrice - Rédactrice
Humeur : Sur les starting-block !

Y a pas que la romance dans la vie Empty
MessageSujet: Re: Y a pas que la romance dans la vie   Y a pas que la romance dans la vie I_icon_minitimeLun 21 Oct - 5:42

Daihso, moi je ne me sens pas super à l'aise avec les personnages dont l'âge est trop éloigné du mien. Et j'ai un mal de chien a développer les intrigues familiales. Du coup, savoir comment tu as cumulé les deux m'intrigue fortement. What a Face 


Y a pas que la romance dans la vie 7pqv10
NaNoWriMo 2019 : Laulorelei - Projet : Ce qu'il nous reste (roman contemporain)
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdessousdelaplume.fr/

Invité
Anonymous
Invité


Y a pas que la romance dans la vie Empty
MessageSujet: Re: Y a pas que la romance dans la vie   Y a pas que la romance dans la vie I_icon_minitimeLun 21 Oct - 17:14

Je ne saurai pas te donner la recette de ce cumul. Mais je sais que j'aime la densité que cela donne aux personnages. Non pas que les personnages jeunes ou que les intrigues où la famille n'intervient pas ne soit pas dense, mais je trouve que ça donne une autre dimension aux personnages. Après c'est de la sensibilité personnelle, mais en tous cas je me sens plus à l'aise dans cet environnement que dans une romances entre deux adolescents!
Revenir en haut Aller en bas

Aleksey
Aleksey
Maître des mâles

Localisation : Dans un manoir, à Westbury
Emploi/loisirs : Etudiant - Secrétaire de GE - Syndrome-de-Stockholmiseur
Humeur : Bazinga !

Y a pas que la romance dans la vie Empty
MessageSujet: Re: Y a pas que la romance dans la vie   Y a pas que la romance dans la vie I_icon_minitimeMar 22 Oct - 21:29

@LorianO a écrit:
Or, je sais pas vous, mais personnellement j'ai eu plus de relations amicales que de relations amoureuses réussies dans ma vie et je trouve dommage que, souvent, des relations qui peuvent être d'une telle richesse passent à la trappe et qu'on privilégie les relations amoureuses, la présentant comme LE type de relation par excellence.
SERIOUSLY, GET OUT OF MY MIND.

Qu'est-ce que je peux dire maintenant que tu m'as piqué ce que je voulais dire ?
Bon, moi, je prône la bromance. Pour l'anecdote, ma première histoire sur le net était une histoire d'amitié entre deux adolescents qui s'appelaient Romeo et Juliette. Tout le monde était persuadé qu'ils finiraient ensemble mais non, je n'en ai pas démordu, c'était de l'amitié, ET C'EST QUAND MÊME VACHEMENT BIEN. Je ne comprends pas cette manie de vouloir foutre de la romance partout. Je ne suis pas contre, mais je veux que ce soit bien fait. Et souvent, on nous colle de la romance bateau là où il pourrait y avoir une belle bromance bien faite. Le problème, c'est que quand on parle "amour", les gens pensent "romance" alors que pour moi, non. L'amitié, les relations familiales, tout ça c'est de l'amour aussi, à un niveau différent mais tout aussi intéressant (mais je ne développerai pas l'amour fraternel, parce que c'est pas le sujet et qu'il y aura un article made by bibi dans le prochain webzine).


Y a pas que la romance dans la vie Tumblr_mz1s402N7E1qf7j3zo1_500     Y a pas que la romance dans la vie Aleksey

How much wood would a woodchuck chuck if a woodchuck could chuck wood ?
Revenir en haut Aller en bas
http://l-antre-du-male.skyrock.com

Mio
Mio
Adoratrice des chauves baraqués

Age : 30
Localisation : Néant
Emploi/loisirs : Créatrice de personnages en roue libre
Humeur : facétieuse

Y a pas que la romance dans la vie Empty
MessageSujet: Re: Y a pas que la romance dans la vie   Y a pas que la romance dans la vie I_icon_minitimeMer 23 Oct - 13:41

Je suis d'accord avec plein de trucs qui ont été dit là, genre Aleksey et LorianO au hasard, Hamtaro aussi si mes souvenirs sont bons. Pour moi aucune de ces relations n'est à prendre comme plus importante les unes que les autres, j'utilise à peu près tous les liens possibles et imaginables pour établir des passerelles entre mes personnages, que ce soit familial, d'amitié ou romance au sens très large.

Parce que c'est sûr que si on considère que romance c'est l'amour fou et réciproque les yeux dans les yeux ouais effectivement, je comprends que certains trouvent que ça manque de romance par chez moi. J'ai envie de leur répondre qu'ils ne savent pas chercher. La romance il y a tellement de formes possibles, on ne peut pas la réduire à une relation aussi simple, et en fait moins intéressante que les autres. C'est marrant chez moi les relations passionnelles et intransigeantes se retrouvent plus souvent dans... les relations familiales. En particulier frère/soeur (car je viens de me rendre compte que quand il y a une fratrie dont les deux membres sont importants, c'est TOUJOURS un frère une soeur chez moi, c'est ouf, j'ai même pas de frère en plus.).

Et puis des fois, on lance des relations entre des personnages, et même nous on est pas trop capable de dire quoi c'est exactement, comme dans la vraie vie des fois, d'ailleurs. Ce qui importe, c'est le lien. Les liens. A mes yeux les personnages sont intéressants pas tellement en tant que tel mais au sein d'une grande toile de relations qu'ils tissent avec les autres.
J'aime bien aussi les liens fugaces qui peuvent se créer par surprise, trop brefs et trop peu définis pour être de l'amitié ou de l'amour, un truc, une sorte de reconnaissance tacite entre deux personnages qui n'ont pas de raison d'être proche, on ne sait pas d'où c'est arrivé, c'est là. Vous voyez de quoi je parle ou j'ai l'air tarée ?

Bon j'ai un peu beaucoup dérivé du sujet. Cf paragraphe 1 pour la meilleure réponse que je puisse donner à la question initiale.

Et je vois tout à fait ce que tu veux dire LorianO, d'ailleurs c'est en fait le truc qui m'a choqué le plus dans Twilight (et des critiques littéraires aussi si je me souviens bien) : genre Bella ça y est elle est folle de son Edouerde, elle en a rieeeen à branler de sa famille (déjà que sa mère, faut s'en rappeler, qu'elle est pas morte), ses amis, rien, y a juste son Edouerde dans sa vie et pis c'est tout. Le reste c'est une question de goût mais ce point-là, vraiment, je ne comprends pas. Et je ne vois pas comment on peut s'attacher à une héroïne aussi nombriliste, monomaniaque, dénuée de centres d'intérêts personnels et de rapport aux autres. C'est aussi maladroit qu'irréaliste selon moi, à moins que Bella souffre d'une forme d'autisme (ce dont j'ai toujours été convaincue, perso)


Y a pas que la romance dans la vie Mio_030

"Les cons, ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnaît."
Revenir en haut Aller en bas

SAndra
SAndra
Esprit victorien

Age : 44
Humeur : J'ai un mauvais pré sentiment....

Y a pas que la romance dans la vie Empty
MessageSujet: Re: Y a pas que la romance dans la vie   Y a pas que la romance dans la vie I_icon_minitimeMer 23 Oct - 16:29

Belle est une sociopathe avec des phase obsessionnelle ! Very Happy 
JE DEVIE PARDON !


Mais j'aime ce que tu dit Mio sur le faite que la romance n'est pas tout et que ce qui rend intéressant la fusion entre deux êtres peut aussi l'être dans ses rapports qu'un personnage peut avoir avec les autres qui peut être tout aussi beau et fusionnel.


CIN LE MAGNIFIQUE • 66 EXETER-STREET I & II
Revenir en haut Aller en bas
http://66-exeter-street.skyrock.com/

Aleksey
Aleksey
Maître des mâles

Localisation : Dans un manoir, à Westbury
Emploi/loisirs : Etudiant - Secrétaire de GE - Syndrome-de-Stockholmiseur
Humeur : Bazinga !

Y a pas que la romance dans la vie Empty
MessageSujet: Re: Y a pas que la romance dans la vie   Y a pas que la romance dans la vie I_icon_minitimeMer 23 Oct - 21:31

@Mio a écrit:
J'aime bien aussi les liens fugaces qui peuvent se créer par surprise, trop brefs et trop peu définis pour être de l'amitié ou de l'amour, un truc, une sorte de reconnaissance tacite entre deux personnages qui n'ont pas de raison d'être proche, on ne sait pas d'où c'est arrivé, c'est là. Vous voyez de quoi je parle ou j'ai l'air tarée ?
Nope. Ou alors je suis aussi taré que toi. Moi je comprends et j'approuve ce que tu dis parce c'est un truc que je fais. J'aime bien lier mes personnages mais parfois, je sais que ça n'évoluera pas en quelque chose de concret qui passe par des mots, alors je les plante dans une scène où on dirait qu'il se passe rien alors qu'en fait je trouve ça énorme.
Ça me rappelle une scène de My own private Idaho, entre Mike (River Phoenix) et Carmela (Chiara Caselli). Les deux sont amoureux du même mec, du coup il y a cette rivalité entre eux et on sait qu'ils seront jamais vraiment amis. Mais il y a cette scène où ils sont tous les deux, ils ont beaucoup de choses à se dire mais non, ça peut pas passer par des "vrais mots", du coup elle lui apprend à dire "châtaigne" en italien, et c'est tout. La scène dure genre quarante secondes mais il se passe tellement de trucs... Fiou... Bref, je digresse.


Y a pas que la romance dans la vie Tumblr_mz1s402N7E1qf7j3zo1_500     Y a pas que la romance dans la vie Aleksey

How much wood would a woodchuck chuck if a woodchuck could chuck wood ?
Revenir en haut Aller en bas
http://l-antre-du-male.skyrock.com

monio
avatar
Banni


Y a pas que la romance dans la vie Empty
MessageSujet: Re: Y a pas que la romance dans la vie   Y a pas que la romance dans la vie I_icon_minitimeDim 27 Oct - 20:58

Perso j'ai envie d'écrire une récit érotique,mais sans tomber dans la vulgarité et le bourrin comme mes écrits passé.
Revenir en haut Aller en bas

Matt'
Matt'
Grande amie des MOOSE MOOSE

Age : 23

Y a pas que la romance dans la vie Empty
MessageSujet: Re: Y a pas que la romance dans la vie   Y a pas que la romance dans la vie I_icon_minitimeSam 2 Nov - 19:15

Ceci est un sujet intéressant. Et euh, oui je suis sensée écrire le NaNo mais je flâne ici... TANT PIS !
Alors vous avez bien de la chance de réussir dans vos relations amicales, parce que, pour ma part, c'est un désastre. Rassurez-vous, j'ai des amis. Plutôt amies, d'ailleurs. Mais je ne peux pas dire que ça soit toujours très réussi, parce que, généralement, CA FINIT MAL. Je sais pas, je dois rater quelque chose, j'en sais rien. Je suis peut-être trop exigeante, aussi... mais bref, l'amitié n'est par conséquent pas une chose que j'aime mettre particulièrement mettre en avant dans une histoire. Les relations entre personnages sont certes très intéressantes, et j'aime créer des liens entre eux. Mais de là à parler "d'amitié"... pour preuve, mon héroïne n'a quasiment aucun ami. Et pourtant, des personnes comptent pour elle... il s'agit de son maître, que l'on peut considérer comme un père pour elle... par conséquent, oui, les relations "familiales" sont très intéressantes, je trouve.
Quant à la romance... je trouve ce terme bien vulgaire, déjà. Et j'ai pour ma part énormément de mal à retranscrire une relation amoureuse dans un roman. C'est bien trop profond pour que j'y parvienne. Et il ne faut pas fuir la "romance", même si, dans certains romans, elle est très rébarbative. Mais, comme dit Tiphs, l'amour fait partie de la vie, alors bon... de toute façon, j'ai à ce sujet-là une opinion un peu spéciale, je ne m'avancerai donc pas plus. Shocked bref, je parle, je parle, mais il faut que je retourne à mon NaNo, d'autant plus que je doute intéresser quelqu'un avec ce pavé.


:lamantin: Parce que voilà, nous sommes tous des lamantins !
Revenir en haut Aller en bas

Cin le magnifique
Cin le magnifique


Age : 30
Localisation : Sous mon chapeau
Emploi/loisirs : Comploteur de classe S
Humeur : Cleptomane

Y a pas que la romance dans la vie Empty
MessageSujet: Re: Y a pas que la romance dans la vie   Y a pas que la romance dans la vie I_icon_minitimeLun 11 Nov - 10:11

Des choses délicates et intéressantes… Cin aimerait s'attarder sur l'érotisme prononcé par Monio car ce sujet n'a guère était abordé naguère à la suite de cet énoncé… Et pour se faire, je m'en vais citer un ouvrage que je me suis forcé à lire par expérience : 50 nuances de Grey, le fameux Best-Seller actuel…
Pour rappel du scénarii, une étudiante va, pour un travail scolaire, interviewer le fameux milliardaire Dorian Grey. Dès les premières minutes, elle tombe sous le charme de l'homme qui déclare vouloir tout contrôler, car là est sa passion, puis va entretenir une relation avec lui tout en se rendant compte des pulsions sadomasochistes de celui-ci…
Le livre est à la fois ovationné et critiqué pour une raison simple : La présence trop prononcée de sexe… Cin considère lui-même cela comme un problème… Plusieurs points :
- Le sexe est en grande partie ce qui va définir la relation entre ces deux personnages… Ce qui va créer leurs moments de bonheur, leurs moments de tensions… On notera d'ailleurs que la jeune femme est vierge en début d'histoire, déflorée par Dorian lui-même qui s'avère être le "meilleur coup" du monde… La principale problématique est que l'érotisme en devient totallement banalisé, répétitif… Ce qui perd de son charme, de son intérêt… Cela devient du sexe pour du sexe qui fait parfois évoluer les relations mais qui souvent s'avère, selon l'avis de mon merveilleux chapeau, insipide… J'ai personellement lut les premières scènes dans leurs intégralités puis ai fini par survoler les suivantes en m'apercevant qu'elles me faisaient détester l'ouvrage… Ainsi, l'on retrouve la même scène : la jeune femme, attachée et offerte selon le plaisir de Dorian qui la titille d'une manière ou d'une autre par certains procédés (glaçons, caresses, plume) sans aller plus loin… Le bourreau s'amuse à cela et attend que sa partenaire lui supplie avec desespoire de lui faire l'amour, celui-ci lui demandant "tu as envie ? Eh bien dis le moi. Je n'ai pas bien entendu, redis le moi encore, prouves moi que tu as envie". Une scène ou deux de ce type peuvent être intéressantes… mais répétées 5, 6 à 7 fois voir plus (tout en sachant que l'on retrouve encore ces scènes dans les tomes suivants) se résume à mettre beaucoup trop de sels dans un bouillon de smileys…
- Deuxième problème qui a gaché la lecture de Cin : les passages érotiques ne sont pas évocateurs des personnalités des personnages… En particulier Dorian… Dès les premières pages, on nous vend un personnage qui déclare sans pudeur "Mon désir ? Tout contrôler." Ses regards qui perturbent, sa manière de, lors de l'interview, retourner la situation en déclarant que c'est à son tour de poser des questions, discerner le caractère des autres, sa richesse… Tout ceci ne se retrouve pas dans les scènes érotiques ou, lors de passages sadomasochistes, il provoque la douleur et donc la colère de sa partenaire… Mais le personnage se brise : durant l'ensemble de l'ouvrage, Dorian passe son temps à s'excuser, à demander le pardon, à déclarer qu'il va changer, à dire qu'il est un monstre… Si tout cela se retrouvait dans un unique passage où le lecteur se rendrait compte de la fragilité du personnage et que celui-ci ne cherche qu'à créer une façade, pourquoi pas… Mais l'ensemble de l'ouvrage est ainsi : en résumé tout tourne en rond…
Ceci n'est bien sûr que l'avis personnel de Cin…
Mon merveilleux chapeau considère que l'érotisme doit servir la narration et non les penchants lubriques de l'écrivain… et pourquoi pas ceux du lecteurs ( Car c'est en partie pour ça que le livre a fonctionné ( je penses…)…)… Cin considères que l'érotisme peut servir la cause de l'écrivain de bien d'autres manières : prouver une évolution entre deux personnages ( Deux personnages font l'amour par désespoir en pensant qu'ils vont tous les deux périr ou simplement parce qu'ils s'aiment et concrétisent), faire un travail artistique (jeux de mots, un champ lexical varié, de la poésie en quelque sorte) ou simplement représentatif de l'état d'esprit d'un personnage…
Ma divine et moi avons beaucoup discuté de ce dernier point… Dans notre premier roman à deux se mêlent bien des scènes érotiques… Mais nous avons désiré des scènes qui soient représentatifs du moment de l'histoire… Car notre héros évolue durant l'ensemble de l'ouvrage, vivra ainsi 20 années d'aventures et ne fera donc pas l'amour de la même façon… Ses premières fois seront avec celles qu'il aime… Il vivra des années de claustration où le manque surviendra… Puis le sexe deviendra une sorte de pulsion, il en sera dépendant et couchera avec de très nombreuses femmes… L'âme en lambeaux, il finira par décider ne plus toucher aucune femme et tentera, souvent en vain, de ne pas céder à ses pulsions, dégouté par l'amour… C'est en tout cas le travail que ma divine et moi avons désiré faire…

Si l'on met de côté le travail avec ma divine, Cin n'aime guère rédactionner des relations romanesques qui finissent fort bien… Je n'y trouve point mon compte… En vérité, je suis un destructeur et bourreau : j'aime provoquer le bonheur de personnages pour le leur ôter aussitôt… Sans doute cela vient-il du fait que je n'ai point encore eu la chance d'avoir une relation amoureuse… Oh je ne m'en plaint guère, mais cela se retranscrit donc à l'écrit… Sans compter que je ne puis me servir de mes propres experiences amoureuses comme inspiration…
Ce qui n'est point le cas des relations amicales… Cin attache une importance malfaisante à l'amitié… Cela s'est traduit dans mon tout premier roman… L'amitié était alors quelque chose qui permettait de faire en sorte que tout se finisse bien… Mes héros, lorsqu'ils se retrouvent seuls, n'entreprennent alors que de mauvais choix…
Si je veux en revenir à la romance… Je considère que la meilleure romance est la romance dissimulée… "Je t'aime" à outrance est d'une banalitude… Mais une relation amoureuse qui née doucement par autre chose qu'un simple échange de regard et un fameux "je ne peux pas m'empecher de penser à toi depuis que je te connais…"… Une relation qui nait même sans que le lecteur ne s'en rende compte, quelque chose que seuls les personnages ont capté sans se faire des révélations explicite… Oui, si je parviens un jour à faire quelque chose de ce type-là, je considérerai avoir réussi ce que je voulois entreprendre…
Revenir en haut Aller en bas

Narja O. Naryoël
Narja O. Naryoël


Age : 28

Y a pas que la romance dans la vie Empty
MessageSujet: Re: Y a pas que la romance dans la vie   Y a pas que la romance dans la vie I_icon_minitimeLun 11 Nov - 12:03

Beaucoup de choses intéressantes dans ce topic (j'avais déjà hésité à venir y mettre mon grain de sel, mais finalement, je m'étais ravisée pour Nanoter, voici donc le crime réparé.)

Bon, je vais passer pour la chieuse de service, mais commençons ce qui sera peut-être un petit pavé (dans la mare) par une petite histoire. Nous sommes en 2009, au salon du Livre de Montreuil, j'attends une dédicace d'un auteur que je ne citerai pas ici, afin de ne pas lui faire de publicité abusive, parce qu'humainement parlant, c'est un connard. (Voila, c'est dit. ça n'enlève rien à la qualité de certains de ses livres, mais pour tout le reste... voila.) Salon de Montreuil, donc, et me voici face à cet auteur. J'étais accompagnée d'une amie qui le connaît bien personnellement, du coup, il a prit un peu de temps pour nous parler, et elle lui a glissé que j'écrivais (à l'époque j'étais sur La prophétie des Anges *se cache*), ce à quoi, levant un sourcil, tout ce qu'il a trouvé à me rétorquer fut "Ah, et vous écrivez de la romance?"

Pardon? Beau! Bravo! J'applaudis. Alors comme ça, quand on est une fille et qu'on écrit, c'est FORCEMENT de la Romance. Profondeur psychologique, honneur, vengeance, tout ça, on connaît pas? On se limite à Twilight, c'est ça? Ouais, bah bravo le raccourci à deux balles quoi! Bon, je lui ai aimablement répondu que les filles pouvaient s'intéresser à la baston aussi, et qu'il n'y avait pas que l'amour dans la vie. Beaucoup de monde n'est pas mû par l'amour, du moins pas au sens conventionnel du terme.

Réfléchissons. Quand je vous dit "Romance" ça vous évoque quoi? Amour à sens unique, Trio Amoureux? Amour impossible? Rendez-vous secrets? Relations charnelles? Sans doute un peu de tout cela, et bien plus encore (disons que spontanément, c'est ce que j'ai en tête, là, spontanément, au saut du lit, après m'être couchée à une heure indécente pour avoir passé la nuit à trier 11 gigas de photos) Oui mais si nous allions plus loin? Le sentiment amoureux est, à mon sens, un sentiment d'attachement fort, or, l'amitié peut-être un attachement fort, le désir de vengeance (qui est, à mon sens, le versant destructeur de l'amour), la jalousie, la fascination, la haine, l'honneur et l'amour-propre (pour les sentiments d'attachement fort à sa propre personne) Donc il faut arrêter le délire, IL N'Y A PAS QUE L'AMOUR DANS LA VIE!

Bon, après, je critique pas, hein? J'adore A la Recherche du Temps perdu Et Dieu sait que des histoires d'amour, il y en a un paquet dans les sept tomes. J'aime beaucoup les ouvrages de Tolkien (et l'histoire d'amour y est sous-jacente avec le trio Aragorn, Arwen et Eowyn), Je porte une vénération sans borne à Nathalie Dau, sachant que les Débris du Chaudron sont une histoire d'amour qui a traversé les siècles pour accomplir à notre époque le serment juré un millénaire (au moins) plus tôt!

Je ne critique pas les histoires d'amour, je critique leur recours systématique. L'exemple de 50 nuances de Grey pris par Le Magnifique ci-dessus ne saurait pas mieux faire écho à mon cheminement de pensée. Trop d'amour (ou de relation sexuelle, d'ailleurs) tue l'amour (ou la relation sus-décrite), je ne dis pas qu'il faut systématiquement bannir l'amour de ses récits, loin de là, comme l'amitié, comme la jalousie, comme l'amour-propre, ce sont des sentiments humains, qu'il est donc nécessaire de retrouver en plus ou moins grande mesure dans la littérature, cependant il serait bon que les auteurs actuels (Musso, Levy, et j'en passe) apprennent à ne pas baser leurs romans UNIQUEMENT sur l'amour... Parce que vous avez beau faire toutes les variations possibles, l'ingrédient de base reste le même, et à la longue, ça lasse franchement.

Après, comme Sandra, j'ai un côté très désabusé de l'amour, je suis donc probablement mauvaise juge (oui, à mon âge, ça craint, mais disons qu'entre la carrière intellectuelle, et un copain, j'ai vite fait mon choix, perso. Je n'ai aucune envie de m'embarrasser d'une relation longue durée avec toutes les prises de tête que ça engendre. ça fait criser ma meilleure amie qui essaye de me caser désespéramment, d'ailleurs.)

Pour revenir sur ce que certains et certaines d'entre vous disaient:

> Daisho, je te comprends pour les âges des persos, les miens sont assez éloignés de mon propre âge aussi, à part pour Zone 7, c'est une grande première d'ailleurs, d'avoir des persos qui ont sensiblement mon âge, c'est d'ailleurs pas facile du tout. J'aime assez l'idée que des histoires puissent aller plus loin que l'amour, et heureusement il y en a, il y en a même beaucoup, et la vengeance est un moteur sur lequel je n'ai pas encore vraiment travaillé, mais qui m'intéresse.

> LorianO et Alek' : je vous plussoie carrément pour l'amitié. A mon sens c'est une forme aussi puissante que l'amour. J'ai une amie qui aime à dire que "l'amitié, c'est de l'amour sans relation sexuelle" tout simplement parce qu'on peut être jaloux, on peut être possessif, on peut être déçu aussi en amitié, comme en amour d'ailleurs. Une relation amoureuse n'est, à mon sens, pas plus dense que l'amitié, c'est juste que la dimension charnelle ajoute pas mal de complications, voila tout.

> Mio : je te comprends aussi pour les liens fugaces, tu n'es pas tarée!

> Cin : que dire, si ce n'est que je suis entièrement d'accord avec toi?


Y a pas que la romance dans la vie Narja-o-naryoel
Revenir en haut Aller en bas
http://dans-le-placard-de-narja.eklablog.com/

Matt'
Matt'
Grande amie des MOOSE MOOSE

Age : 23

Y a pas que la romance dans la vie Empty
MessageSujet: Re: Y a pas que la romance dans la vie   Y a pas que la romance dans la vie I_icon_minitimeLun 11 Nov - 18:33

@Narja O. Naryoël a écrit:


Je ne critique pas les histoires d'amour, je critique leur recours systématique. L'exemple de 50 nuances de Grey pris par Le Magnifique ci-dessus ne saurait pas mieux faire écho à mon cheminement de pensée. Trop d'amour (ou de relation sexuelle, d'ailleurs) tue l'amour (ou la relation sus-décrite),  je ne dis pas qu'il faut systématiquement bannir l'amour de ses récits, loin de là, comme l'amitié, comme la jalousie, comme l'amour-propre, ce sont des sentiments humains, qu'il est donc nécessaire de retrouver en plus ou moins grande mesure dans la littérature, cependant il serait bon que les auteurs actuels (Musso, Levy, et j'en passe) apprennent à ne pas baser leurs romans UNIQUEMENT sur l'amour... Parce que vous avez beau faire toutes les variations possibles, l'ingrédient de base reste le même, et à la longue, ça lasse franchement.

Après, comme Sandra, j'ai un côté très désabusé de l'amour, je suis donc probablement mauvaise juge (oui, à mon âge, ça craint, mais disons qu'entre la carrière intellectuelle, et un copain, j'ai vite fait mon choix, perso. Je n'ai aucune envie de m'embarrasser d'une relation longue durée avec toutes les prises de tête que ça engendre. ça fait criser ma meilleure amie qui essaye de me caser désespéramment, d'ailleurs.)

--> Donc tu n'apprécies aucune histoire qui traite principalement d'amour ? Pour ma part je n'y vois vraiment aucun inconvénient... tant que la qualité va avec. J'ai lu Jane Eyre, et ce n'est basé presque que sur l'amour... mais c'est beau, et ce n'est SURTOUT pas du Musso, il ne faut pas tout mettre dans le même sac non plus hein... de même qu'ici, sur internet, j'ai lu une merveilleuse histoire de romance (je pense que certains d'entre-vous doivent connaître, le blog s'appelait Show-Me...) et non, je n'ai pas ressenti ce sentiment de "trop". L'amour fait partie de la vie. De même qu'on peut écrire des romans entièrement sur l'amitié, la haine, la jalousie... d'ailleurs quel est le problème avec l'amour ? Vous avez tous lu Twilight et vous êtes dégoûtés ? Je comprends mais c'est dommage de s'arrêter là (et NON je ne lirai pas 50 nuances de grey)

Après, pour ce qui est de ton avis personnel quant à ça, c'est ton choix... peut-être changeras-tu d'avis avec le temps ? Razz 


:lamantin: Parce que voilà, nous sommes tous des lamantins !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Y a pas que la romance dans la vie Empty
MessageSujet: Re: Y a pas que la romance dans la vie   Y a pas que la romance dans la vie I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Y a pas que la romance dans la vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Course à la mort (Death Race 1 et 2 ) [FR DVDRiP]
» [FREE] The Karaté Kid-2010 [DVDRiP]
» [FREE] The Interceptor [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Génération Écriture - le Forum :: Archives-