Génération Écriture - le Forum
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -38%
Lot de 3 Tasses Empilables en Céramique – ...
Voir le deal
10.49 €

Partagez
 

 Lorsque le contexte a tendance à passer avant l'histoire...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Argealine
Argealine


Age : 24

Lorsque le contexte a tendance à passer avant l'histoire... Empty
MessageSujet: Lorsque le contexte a tendance à passer avant l'histoire...   Lorsque le contexte a tendance à passer avant l'histoire... I_icon_minitimeMer 5 Aoû - 15:07

Bonjour ! Very Happy

Je ne poste pas souvent alors j'ai décidé d'y remédier en venant partager ce topic avec vous. Wink

Alors voilà, je suis sur un projet d'écriture depuis maintenant pas mal d'années. Du coup, étant une grande fan de la précision, j'ai bien eu le temps de développer personnages, carte, faune, chronologie, évènements... Mon histoire possède un contexte très complexe et fourni.
Entretenir et fouiller ce contexte ça prend beaucoup de temps et du coup, j'ai tendance à laisser un peu l'histoire de côté... Je passe presque tout mon temps sur le développement précis des personnages et du monde dans lequel ils vivent. Du coup, mon histoire avance certes, mais elle avance toooouuuut dooouceeeeement !  Laughing

Je voulais savoir si certains d'entre vous étaient dans le même cas et ce que vous en pensiez. Smile

Essayer de planifier le moindre détail est-il vraiment nécessaire ? J'ai peur que si on ne le fait pas, les lecteur s'en rendent compte et trouvent l'histoire moins crédible...

Après, il faut savoir que lorsque j'écris, je ne fais jamais de plan, j'ai tendance à me lancer et à laisser venir, qu'en pensez-vous ? C'est peut-être une des raisons pour lesquelles j'avance si lentement ! tongue

Voilà, n'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez !
Merci d'avance et à bientôt. Wink


Dernière édition par Argealine le Mer 5 Aoû - 17:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Dorian Lake
Dorian Lake


Age : 35
Localisation : Paris

Lorsque le contexte a tendance à passer avant l'histoire... Empty
MessageSujet: Re: Lorsque le contexte a tendance à passer avant l'histoire...   Lorsque le contexte a tendance à passer avant l'histoire... I_icon_minitimeMer 5 Aoû - 16:53

Salut Argealine,

Pour ma part je travaille plutôt à l'inverse, avec un plan détaillé de l'intrigue et du coup avec un contexte moins fourni. Je n'ai pas l'impression que les lecteurs s'en rendent forcément compte, du moins ils ne sont pas revenus vers moi à ce sujet. J'ai cependant choisi la facilité, en écrivant dans un monde proche du notre.

Je pense que ta façon de faire est également très bien, mais ça ne m'étonne pas que ce soit long. Pour improviser au long de l'écriture, il faut que le contexte soit impeccable. Cela dit, dans un monde fantasy, les auteurs qui procèdent comme cela apportent beaucoup et je trouve ça super.

Le seul risque que je vois, c'est de faire passer le cadre avant le récit, non pas en terme de ton investissement comme tu le mentionnes, mais en terme d'écriture. Le cadre doit rester à mon avis cela, un cadre qui sert l'histoire et non l'inverse.
Revenir en haut Aller en bas
http://dorianlake.blogspot.fr/

Argealine
Argealine


Age : 24

Lorsque le contexte a tendance à passer avant l'histoire... Empty
MessageSujet: Re: Lorsque le contexte a tendance à passer avant l'histoire...   Lorsque le contexte a tendance à passer avant l'histoire... I_icon_minitimeMer 5 Aoû - 17:03

Avant tout, merci de m'avoir répondu Dorian Lake ! Very Happy

En effet je ne fais pas de plan détaillé de l'intrigue mais puisque ça à l'air de bien fonctionner avec toi, je vais peut-être essayer et voir ce que ça donne. Wink
Lorsque tu le fais, comment tu t'y prends ? Tu décris très précisément ce qu'il se passe ou tu énonce juste les grandes lignes ?
Et ton plan, il porte seulement sur les deux ou trois chapitres à venir où il s'étend sur un tome entier par exemple ? J'aimerai bien savoir comment tu planifie ton histoire dans le temps. Smile

Après, c'est vrai que le monde dans lequel mes personnages évoluent a beaucoup de différences avec le notre. Je suis partie sur une base médiévale mais j'ai ajouté plein de détails donc ça fait beaucoup de choses à expliquer au lecteur. Mais pour ce qui est de l'histoire, les quelques lecteurs que j'ai eu n'ont pas été choqués par le contexte complexe car j'essaie au maximum de le leur amener lentement pour ne pas les submerger. C'est surtout moi qui m'inquiète toute seule quand je vois que je peux passer des heures et des heures sur le développement de la carte de mon monde et ensuite n'accorder que vingt minutes à mon histoire ! Laughing


Lorsque le contexte a tendance à passer avant l'histoire... Ge_cou10
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous
Invité


Lorsque le contexte a tendance à passer avant l'histoire... Empty
MessageSujet: Re: Lorsque le contexte a tendance à passer avant l'histoire...   Lorsque le contexte a tendance à passer avant l'histoire... I_icon_minitimeMer 5 Aoû - 17:08

.


Dernière édition par groskrox le Mar 11 Fév - 20:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Dorian Lake
Dorian Lake


Age : 35
Localisation : Paris

Lorsque le contexte a tendance à passer avant l'histoire... Empty
MessageSujet: Re: Lorsque le contexte a tendance à passer avant l'histoire...   Lorsque le contexte a tendance à passer avant l'histoire... I_icon_minitimeMer 5 Aoû - 17:16

Tu peux m’appeler Dorian Wink

Pour mon premier roman, j’avais d’abord détaillé les 3 actes (développement, péripéties, climax), puis j’étais allé au détail chapitre par chapitre (genre 4 lignes pour un chapitre, pas plus non plus). Cela a marché jusqu’à la moitié du livre, où je me suis rendu compte qu’il fallait aller bien au-delà et mon roman a complétement changé par la suite. J’avais quand même toujours les grandes lignes en tête. Il m’a donc fallu être organisé ET flexible. Et j’ai écrit très vite, par journées complètes en ne faisant que ça (je suis incapable de me donner un rendez-vous tous les jours pendant des mois. Si toi tu y arrives, c’est peut-être plus compatible avec ta façon de faire. )

Je suis en train de préparer le synopsis du second roman et je m’y suis pris différemment. J’ai oublié les actes et suis directement allé au chapitre par chapitre, avec plus de détails. J’y ai passé un peu plus de temps et j’ai chassé les problèmes de logiques (plot holes). En même temps, j’ai été poussé à le rendre impeccable car un des éditeurs qui est en train d’étudier le premier bouquin m’a demandé le synopsis du second.

Du coup, cette fois-ci j’ai vraiment un pas à pas, qui me prend 2 pages word et demie. Mes chapitres alternent entre deux personnages principaux et la séparation des points de vue est déjà claire. Ça ne veut pas dire que je ne changerai rien, mais tout est maintenant clair dans ma tête.

Cela dit, une fois encore, je place dans un contexte existant et ce que j’apporte de fantasy, je l’ai déjà travaillé par le passé dans des jeux de rôle. Tous comme mes personnages, je les connais très bien car je les ai déjà joués, du coup je n’ai pas à les définir, ce qui serait compliqué avec cette histoire de synopsis et ma façon de faire.

Ce n’est donc pas forcément la bonne méthode pour tout le monde, mais ça a marché pour moi. Après, effectivement, faire des cartes là où tes persos n’iront jamais, c’est peut-être du temps que tu aurais pu passer à l’écriture. MAIS, si tu aimes faire des cartes et créer des légendes pour aller dans le détail, ne t’en prive pas. Il ne faut juste pas que ça devienne une excuse pour éloigner le moment où tu te retrouves devant ton clavier.
Revenir en haut Aller en bas
http://dorianlake.blogspot.fr/

Inwë
Inwë
Déesse de l'amour

Age : 32
Localisation : Non loin de Cupidon
Emploi/loisirs : Déesse de l'Amour à temps plein
Humeur : maternelle

Lorsque le contexte a tendance à passer avant l'histoire... Empty
MessageSujet: Re: Lorsque le contexte a tendance à passer avant l'histoire...   Lorsque le contexte a tendance à passer avant l'histoire... I_icon_minitimeMer 5 Aoû - 17:31

Pareil, je suis un peu d'avis qu'il faut laisser place à l'intrigue. Surtout que là, vu comment tu en parles, tu as l'air d'avoir beaucoup, beaucoup de matière. Donc part du principe que c'est suffisant et lance toi dans l'écriture. De toute manière, si tu as besoin d'un détail à un moment donné, tu l'inventeras et tu le mettras dans tes fichiers sur le monde ensuite.

Et puis surtout, il ne faut pas abreuver le lecteur de millions de détails d'un coup. Il faut y aller petit à petit et puis au fond, est-ce que donner un nom à chaque rue qu'il croise est pertinent ? Est-ce que créer une monnaie complexe est pertinent ? (ce sont des exemples). Quand tout est trop compliqué, on perd le lecteur.

Bien sûr, je pense que le contexte et l'univers sont importants. Moi j'ai fait l'inverse, j'avais rien ou presque et j'ai tout créé au fur et à mesure, mais c'est vrai qu'on se rend compte que parfois il manque des trucs et une chose que tu as inventé au chapitre 25 et ben à la correction faut la mettre dans le chapitre 3 et modifier les choses ensuite.

Donc voilà, à toi de voir ce que tu veux faire.

Pareil, pour le plan, c'est à toi de voir, si tu as déjà l'histoire dans les grandes lignes, peut-être note-les. Pour être sûre de ne rien oublier. Ou si certains détails sont importants, note-les aussi pour les insérés dans ton texte.

Pour ma première histoire, j'ai commencé à l'arrache et j'ai galéré au possible pour écrire. J'ai décidé de faire un plan détaillé et comment dire que j'ai écrit ensuite à un rythme très soutenu (lent pour certains mais rapide pour moi). J'avais besoin de cette rigueur pour avancer, savoir où j'allais, pour ne rien oublier. Mais ça ne m'a pas empêchée de me laisser la liberté d'ajouter des choses et de le réécrire. J'ai changé environ 4 ou 5 fois de plan détaillé. Mais là pour ma seconde histoire, je me laisse la liberté d'improvisé pour le moment, le temps que l'histoire se forme bien dans ma tête et lorsque j'aurais tous les tenants et aboutissants, alors je reprendrai surement le plan...
Il faut que tu le fasses comme tu le sens, rien est une contrainte. Même si parfois quelques coups de pieds aux fesses sont bénéfiques.


Lorsque le contexte a tendance à passer avant l'histoire... Tumblr_mbn5mpJAsb1rogb13o1_500
Revenir en haut Aller en bas

Argealine
Argealine


Age : 24

Lorsque le contexte a tendance à passer avant l'histoire... Empty
MessageSujet: Re: Lorsque le contexte a tendance à passer avant l'histoire...   Lorsque le contexte a tendance à passer avant l'histoire... I_icon_minitimeMer 5 Aoû - 19:31

Merci à tous pour vos réponses, ça m'aide bien ! Very Happy

groskrox => Ce qui me pousse à vouloir tout expliquer, c'est que je veux éviter au maximum les erreurs. Par exemple, dire dans le chapitre 3 qu'il faut deux semaines pour aller de la ville A à la ville B et dire dans le chapitre 16 qu'il faut un mois pour faire ce même trajet... mais c'est vrai qu'expliquer tout de A à Z est impossible !
Pour ce qui est de Tolkien, je ne l'ai jamais lu. Je devrais, d'ailleurs, parce que je trouve qu'il est important de connaître les œuvres majeures d'un genre littéraires lorsque l'on en écrit soi-même (à beaucoup plus petite échelle bien entendu). Je n'ai vu que les films donc j'imagine que ce n'est qu'un tout petit bout de l'univers de Tolkien. Wink
Quand à la fréquence d'écriture, je ne m'organise pas du tout ! Ton idée d'écrire un peu chaque jour n'as pas l'air mauvaise, je vais essayer de m'y tenir quelques temps et voir si ça apporte des résultats. Very Happy

Dorian => Merci de m'avoir expliqué comment tu procède ! Je vais peut-être essayer de faire ça : un plan en décrivant chaque chapitre en quelques lignes. On verra si ça fonctionne mieux. Wink

Inwë => En effet j'ai beaucoup de matière ! Niveau personnages par exemple j'en ai une cinquantaine qui sont décrits précisément et qui ont un passé et un avenir... heureusement, ils arrivent petit à petit et pas tous en même temps donc on ne se perd pas trop. Mais jusqu'à maintenant, les quelques lecteurs que j'ai eu ne se sont pas plaints d'être submergés par les infos. Comme je sais que mon univers est complexe, j'essaie au maximum de leur amener les choses lentement pour ne pas les perdre.
Après, je n'ai jamais essayé d'écrire d'abord une histoire et de bâtir ensuite le contexte comme tu l'as fait. Smile


Lorsque le contexte a tendance à passer avant l'histoire... Ge_cou10
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous
Invité


Lorsque le contexte a tendance à passer avant l'histoire... Empty
MessageSujet: Re: Lorsque le contexte a tendance à passer avant l'histoire...   Lorsque le contexte a tendance à passer avant l'histoire... I_icon_minitimeJeu 6 Aoû - 9:08

Alors... Mon avis va être extrêmement peu pertinent et utile, puisque je n'écris pas vraiment et ne travaille sur aucun projet particulier. J'avais prévenu que je ne servirai pas à grand-chose sur ce forum. M'enfin, je donne quand même mon avis.

Je vais donner ma réponse de manière décousue en rebondissant un peu partout sur ce que les autres ont dit. À la fin, je serai sûrement tout cabossé et je risque de dire du caca, je vous fais confiance pour rester lucides et critiques et ne prendre que ce qui vous intéresse dans mes propos. (...)

~

Ce que dit groskrox sur le fait d'écrire un peu chaque jour, c'est que ça va surtout de donner une habitude. Au début, tu vas pouvoir écrire n'importe quoi. Des trucs qui te passent par la tête, pas spécialement ton roman. Essaie un journal intime, de quoi te défouler, sur n'importe quel sujet. Le but, c'est de te donner pour habitude d'écrire tous les jours, de formater ton cerveau à ça. Une fois qu'une habitude est bien mise en place, c'est difficile de s'en débarrasser. Et cette habitude-là, en plus, te permettra d'éviter les "pannes de motivation" comme en connaissent tant qu'écrivains.

~

Dorian parlait du cadre du récit. Effectivement, la plupart du temps, on cherche à raconter une histoire, et le contexte est juste ça, un background qui encadre l'action, l'intrigue. On crée un univers comme un prétexte, parce qu'il nous faut un endroit où faire évoluer nos personnages.

En cela, et selon le type de projet, le cadre peut donc rester sobre, voire, parfois, très simple. Ce qui compte, c'est le magnifique tableau qui se trouve au milieu, si coloré, si détaillé, si riche, si foisonnant d'émotions et de personnages...

Tout comme il peut être super large, sculpté avec plein de détails et de fioritures et doré à l'or fin - ou en vrai or massif. Avec juste une petite toile vierge au milieu. Visuellement, ça reste une œuvre d'art, non ?

(J'aime cette comparaison.)

En fait, pour faire quelques rebonds de plus sur cette histoire de cadre, rien de t'empêche de mettre en scène ton univers, au lieu de raconter l'intrigue. Un recueil de nouvelles, par exemple, n'est-il pas une solution envisageable ?

~

Concernant les plans détaillés de l'intrigue, il existe une méthode "scène par scène", qui consiste à noter, scène par scène, toutes les infos importantes qui doivent apparaître dans chacune (j'allais pas dire "dans chaque scène", ça fait trop de répétitions après). Le bon côté de la chose étant de ne pas se perdre au fil de l'action et d'avoir l'essentiel en quelques mots. C'est une méthode parmi les nombreuses qui existent.

~

Dorian dit aussi quelque chose de très important.
Si ça te fait plaisir de détailler ton univers, malgré la lente avancée de l'histoire, alors ne te prive pas. L'important, dans l'écriture, c'est surtout d'en être satisfait, d'y prendre plaisir, de s'amuser.
Dorian mentionne l'exemple des cartes, mais c'est valable pour tout. Même si au final ça n'a que peu de rapport avec l'intrigue, si ça te plait d'imaginer les faits divers, les lieux, les mythes et légendes, les batailles historiques, les relations adultères des dirigeants, FAIS-LE. Fais-toi plaisir, c'est ce qui compte le plus.

Et un superbe cadre est une œuvre d'art en lui-même. Je pense que la mise en scène par petites nouvelles, sans forcément de rapport les unes avec les autres, est une bonne alternative si tu souhaites explorer cet univers alors que tu ne peux pas le faire dans l'intrigue principale.

Et ça te défoulerait. La frustration de ne pas pouvoir montrer tout ce qu'on a inventé, ça peut aussi démotiver.

~

Voilà pour ma modeste opinion.
Revenir en haut Aller en bas

Tiphs
Tiphs
Illustratrice céleste et briseuse de noix

Humeur : S'hydrater aux male tears

Lorsque le contexte a tendance à passer avant l'histoire... Empty
MessageSujet: Re: Lorsque le contexte a tendance à passer avant l'histoire...   Lorsque le contexte a tendance à passer avant l'histoire... I_icon_minitimeJeu 6 Aoû - 18:25

Eh mais il est super intéressant ce sujet ! Du coup je n'ai pas grand chose à dire car je suis le plus gros imposteur en terme d'écriture (mais les réponses sont passionnantes) à savoir : on dirait que je m'y connais vachement, que mes univers sont travaillés, alors qu'en fait, j'invente au fur et à mesure, yolo.

Par contre, j'ai pris le réflexe de noter tout ce que j'invente, pour éviter les incohérences, car à mon sens c'est le pire ennemi des univers fantasy : on veut tellement en faire qu'on s'y perd.
Et comme le dit si bien krox, au final, dans un roman, on ne peut jamais mettre tout ce qu'on voudrait. Ne serait-ce que le passé passionnant de personnages secondaires peut nuire au dynamisme de l'intrigue, alors caser une foule d'explications, intéressantes certes, mais peu utiles au déroulement de ton roman, ça peut bien plus le desservir qu'un monde un peu bancal que tu peux consolider par la suite, lors de la réécriture. (cette phrase fait-elle cinq lignes ???).

Pour moi, le seul intérêt d'un univers SUPER pointu, c'est de pouvoir le découvrir entièrement dans une encyclopédie spéciale, un peu comme Rowling le fait avec les trouze mille livres qu'elle publie. Un bestiaire, un livre de recettes, l'histoire du quidditch, pottermore...
Je sais que j'ai réservé un paperblanks entier pour en faire l'encyclopédie de mon roman fantasy. Mais plus par amusement.


Lorsque le contexte a tendance à passer avant l'histoire... Banall10

Blog | Le Chant des voiles | Allunia


- ALLUNIA - T.2 - Corrections -


TERMINÉ



Revenir en haut Aller en bas
https://www.tiphs-art.com/

Contenu sponsorisé




Lorsque le contexte a tendance à passer avant l'histoire... Empty
MessageSujet: Re: Lorsque le contexte a tendance à passer avant l'histoire...   Lorsque le contexte a tendance à passer avant l'histoire... I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Lorsque le contexte a tendance à passer avant l'histoire...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Génération Écriture - le Forum :: Archives-