Génération Écriture - le Forum
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% sur le polo Lacoste uni slim fit
66 € 110 €
Voir le deal
anipassion.com

Partagez
 

 Le sexe littéraire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Mag.Meld
Mag.Meld


Age : 52
Localisation : devant mon PC. Et vous ?
Emploi/loisirs : Béta : en argo c'est pas un compliment. PFFF
Humeur : Mon truc en plume ...

Le sexe littéraire Empty
MessageSujet: Le sexe littéraire   Le sexe littéraire I_icon_minitimeVen 31 Oct - 13:05

J’ai rien contre qui que ce soit, sur ce forum ou ailleurs, mais j’ai lu des choses sur GE qui … Brrr. Aujourd’hui, une partie de la population a tendance à cracher contre les homophobes … ça fait bien, être homophobe aussi ça fait bien, mais pas dans les mêmes milieux. Donc le message est clair : les homos, les goudous, ON VOUS AIME ! Le sexe littéraire 4233889619

Par contre ceux qui aiment le romantisme, le sexe bonbon ou le sexe piment : BANDE DE PERVERS ! Evil or Very Mad  Même constat pour ceux qui font des bouquins de Q : c’est des gros dégueu !  Twisted Evil Je stigmatise, OK, mais ? ? ? Je suis très près de la réalité. N’oubliez pas que les mœurs évoluent, le monde évolue, l’écriture aussi.

Terminé le bouquin de Q pour routier esseulé qui lit de la main gauche parce que sa main droite est occupé. Terminé les livres entiers de scènes de sexe ayant aucun rapports les unes entre les autres et n’étant qu’une succession de flashs directement sorties du kamasutra (en omettant la notion de sentiments … le sexe c’est avant tout de l’amour et des sentiments non ?).

Les jeunettes, les jeunots, fermez les yeux ; ce qui suit n’est pas pour vous.  Rolling Eyes Quel plaisir trouve-t-on à la lecture d’un tel livre ? S’émoustiller, relancer la machine, redonner un petit coup de pouce, se faire titiller la libido planquée derrière un vécu à se tirer une balle … Donc vous qui êtes en pleine fleur de l’âge, sans trop de souci, (ou c’est tout nouveau pour vous), encore en mode débutant ou en mode perfectionnement, vous qui êtes au top de la forme, … vous n’en avez pas besoin. Pour d’autres, c’est justement en mode apprentissage qu’ils se mettent à les lire.

Pour moi, la littérature érotique est destinée à un publique ayant passé la trentaine.  Le sexe littéraire 1782917633 (je ne vais pas me faire que des amis, la polémique arrive, je l’entend … OK il y a des exceptions, n’en soyez pas vexé). Un bon livre érotique doit avoir une ligne de conduite, une histoire, une intrigue, on doit y trouver un plaisir émotionnel mais aussi la même adrénaline qu’avec un roman classique … putain qu’est-ce qui se passe après, je dois aller au bout, c’est quoi la chute ? ! (deux livres en un). Vous me comprenez ? J’espère.

Imaginons un film, un polar truffé de scènes déshabillées n’apportant rien à l’histoire : le spectateur pourrait se dire « cette scène n’a rien à voir avec la choucroute » … et il aurait raison.

Il ne faut pas faire du polar avec des scènes de sexe.
NON, il faut faire un livre érotique sur fond de polar.
bounce
Pas du tout pareil. Je prends l’exemple du polar, mais tout autre style peut également s’adapter. La SFFF est un vivier sans fond pouvant servir de terrain de jeux pour ces galipettes en tout genre.

L’objectif de la partie polar est justement la mise en valeur des scènes éros. Ne pas faire du Q pour faire du Q (je trouve ça glauque et malsain). Mais un roman, avec une intrigue, une vraie, des personnages « complet » et loin des caricatures Harlequin avec le beau docteur Mc Coy et la pétasse de Melle Stenson, dans une clinique pour gens huppés avec la godiche qui se pâme … Non, c’est autre chose.
J’attends vos commentaires …
Revenir en haut Aller en bas

Loreleï
Loreleï
Voyageuse de l'extrême

Age : 26
Localisation : France
Emploi/loisirs : Autrice - Rédactrice
Humeur : Sur les starting-block !

Le sexe littéraire Empty
MessageSujet: Re: Le sexe littéraire   Le sexe littéraire I_icon_minitimeVen 31 Oct - 14:28

Personnellement je n'en ai jamais lu, et je n'ai jamais écrit de scène explicite, car d'une certaine manière cela me gène. Les gens ont une mauvaise image de ce genre souvent parce qu'ils n'en ont pas lu ou parce que les seuls exemples qu'ils connaissent sont des romans grossiers avec une histoire à peine plus évolué qu'un scénario de X. Et du coup, je fais partie des gens qui froncent les sourcils devant ce genre parce que pour l'instant je n'en ai pas lu qui me sorte de cette idée, mais je ne suis pas du tout campée sur cet avis, si j'en trouve un qui me tente, je me laisserai sans doute séduire.


Le sexe littéraire 7pqv10
NaNoWriMo 2019 : Laulorelei - Projet : Ce qu'il nous reste (roman contemporain)
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdessousdelaplume.fr/

Del Spades
Del Spades
Ivrogne de loutre

Age : 31
Localisation : Dans les coquelicots et les boutons d'oooor
Emploi/loisirs : Prêtresse du Dieu Soleil Leto

Le sexe littéraire Empty
MessageSujet: Re: Le sexe littéraire   Le sexe littéraire I_icon_minitimeVen 31 Oct - 17:07

Le sexe dans la littérature, c'est comme pour tout. Chaque catégorie son public.

J'ai (très) mal tiqué sur ta représentation mentale des Harlequin où tu donnes un adjectif à chacun des personnages, "beau" pour le mâle et "pétasse" et "godiche" pour les femmes. Ca veut quand même dire deux choses soit tu n'en as jamais lu, soit tu en as lu mais, comme ce sont des romans qui visent généralement les ménagères de 30-50 ans, donc pas exactement le public que tu es, tu te sent obligé d'en sortir des propos sexistes pour montrer que tu ne les apprécies pas.
Pour info la plupart des auteurs publiés chez Harlequin suivent le même schéma pour leurs histoires : une femme indépendante qui s'assume, avec un "beau" métier (journaliste, avocate, médecin) qui rencontre ou redécouvre enfin l'homme de sa vie. Elle peut être mère célibataire en dépression mais ça se finit TOUJOURS bien pour elle parce que ce sont ces histoires-là que cette maison d'édition publie. Généralement pas d'autres récits.

HORS SUJET : c'est pour ça que quand vous avez fini votre manuscrit, faites bien attention aux maisons d'éditions auxquelles vous les envoyez ! Il y en a pour tous les genres Wink (Pareil pour vos lectures)

Sinon j'aime bien les scènes de sexes bien faites. Par là j'entends qui émoustille sans tomber dans la vulgarité mais qui donne quand même assez envie. Pas le genre de description qu'on peut avoir sur l'accouplement des guépards par exemple où on voit de manière objective et lointaine le coït.
Et faut que y'ait les sentiments des gens surtout : le bonheur d'être avec l'être aimé, plaisir et sensualité de ce coup d'un soir, explosion pour celui qui couche enfin la personne qu'il convoitait depuis si longtemps, terreur et haine de celle qui se fait violer.
Voilà, ce que j'apprécie dans mes lectures, c'est que ce soit vivant et qu'on ressente leurs émotions Smile (ce qui m'est très peu arrivé en lisant des scènes de cul, arf !)
Revenir en haut Aller en bas
http://gachis.skyrock.com

Aliane Murder
Aliane Murder


Age : 27
Humeur : Ecoeuré par la cruauté humaine.

Le sexe littéraire Empty
MessageSujet: Re: Le sexe littéraire   Le sexe littéraire I_icon_minitimeVen 31 Oct - 17:28

(  J'ai vraiment très envie de répondre un truc très con et pas classe du tout mais je vais être sérieuse. )

Alors alors, à 21 ans, ma libido va très bien, certain sont bien placé pour savoir que j'ai déjà bien expérimenté la chose, je ne suis pas non plus frustré, et à ma connaissance, je ne suis pas non plus routière. Donc je n'ai aucune raison d'écrire et  de lire de l’érotisme, sauf que j'en li, j'en écrit, et  je  défendrais ce genre bec et ongles jusqu'à ma mort.

Parce que les récits érotiques sont beaux ! Ils sont parlant. Poignant pour certains. Tristes, joyeux, drôles, émouvants, captivants, vrais, faux, tout ce que vous voulez. Avec  l'érotisme on peut parler de tout.

Pour moi un bon récit érotique, c'est avant tout une ambiance. Les  protagonistes ne sont pas forcé de s'aimer. Ni même de s'entendre. Ils sont la pour vous faire ressentir quelque choses. Parfois pour vous faire réfléchir. Comme je l'ai dis à Mag.Meld, dans un récit érotique, le pourquoi est  tout aussi important que le comment. Les  scènes de cul juste pour les scènes de cul c'est pas vraiment mon truc. Je  m’attache surtout à l'atmosphère, aux personnages, et au pourquoi il en arrivent la. Qu'est  ce  qui fait qu'ils succombent (et  comme mes récit érotiques ne sont jamais romantique, c'est encore plus cool pour moi de les écrire). J'aime m’amuser à creuser les failles de mes  personnages et  l'érotisme s'y prête très bien ( et  non il n'y a aucun vilain jeu de mot salace dans cette phrase ). J'aime aussi dénoncer certaines choses ( mon coter féministe ) et  c'est  un très bon moyen pour le faire. A  mes  yeux, l'érotisme est  vraiment l'un des genre ou ont à le plus de liberté et  de possibilités. Mes textes ont beau être assez malsain, si ont regarde bien, ne n'ai jamais la scène de sexe qui l'est, mais le reste. J'aime écrire des choses difficiles, tabou, et je ne pourrais pas le faire dans un autre genre.

Dans mes lectures, je  ne  m’attache d'ailleurs pas tellement à l'acte en lui même. L'avant et  l'après est tout aussi important, parfois plus. J'aime quand la  situation de base est  original, ou au contraire quand je vois qu'un auteur choisi une situation  super banale et  le transforme en un vrai petit bijoux. Pour qu'une histoire érotique me tape dans l’œil il faut que  tout dans le texte soit au service de l'ambiance, du style aux choix des mots en passant par le rythme et le découpage. Il faut aussi que les personnages soit bien exploité, qu'ils ne soit pas seulement la pour s'envoyer en l'air. Après, que ça parle de sentiments, d'amour et  de petits cœur je m'en fou royalement (  ça à d'ailleurs tendance à me souler ).  Et ce qu'il y a  derrière je m'en fou aussi, que ce soit sur fond de polar m'importe peu du moment que ça mets en valeur l'ambiance que veut faire ressortir l'auteur.



Toute influence  est immoral. Influencer quelqu'un, c'est lui donner  son âme.

Lord Henry "Le  Portrait de  Dorian Gray"
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Le sexe littéraire Empty
MessageSujet: Re: Le sexe littéraire   Le sexe littéraire I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Le sexe littéraire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Génération Écriture - le Forum :: Archives-